International
URL courte
22302
S'abonner

Dans une interview accordée à un jeune youtuber allemand, Angela Merkel s'est prononcée contre le mariage dit homosexuel.

Interviewée par une star de YouTube, la chancelière allemande a exprimé son désaccord sur le mariage entre personnes de même sexe, en estimant que le mariage est réservé à un "un homme et une femme vivant ensemble".

"C'est ma conception, mais je soutiens le partenariat civil (…) Je suis pour qu'on lutte contre les discriminations quand il s'agit des taxes, et je veux supprimer toute autre discrimination que nous pourrions découvrir", a déclaré la chef du Parti chrétien-démocrate.
"Nous avons déjà parcouru un long chemin, il y a 25 ans, beaucoup de gens n'osaient pas dire qu'ils étaient gays ou lesbiennes", a ajouté Mme Merkel.

La position d'Angela Merkel envers les mariages homosexuels s'explique par son appartenance au Parti chrétien-démocrate allemand. Elle est également connue comme une chrétienne fervente. La chancelière allemande s'est même exprimée en faveur d'une référence à Dieu et au christianisme dans la Constitution de l'UE, pour le mentionner comme valeur fondatrice de la culture et de la civilisation européenne. Après l'approbation en Irlande du mariage gay en mai dernier, Mme Merkel a exclu l'introduction du mariage homosexuel en Allemagne.

Pour la première fois, le mariage entre personnes de même sexe a été autorisé aux Pays-Bas en 2001. Actuellement le mariage gay est légalisé dans 20 pays, certains Etats mexicains et sur la majorité du territoire britannique. Le 26 juin, la Cour suprême américaine a légalisé le mariage homosexuel sur l'ensemble du territoire des Etats-Unis.

Lire aussi:

Obama: une manifestation des Kényans nus contre le mariage gay
Mariage gay aux USA: blague homophobe de Mugabe à l'encontre d'Obama
Clinton appelle à légaliser le mariage gay
Finlande: le président signe la loi autorisant le mariage homo
Tags:
mariage gay, Union européenne (UE), Angela Merkel, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik