International
URL courte
0 84
S'abonner

Interdit en France et en Allemagne, le service Uber déclare que les lois sur les services de taxi et la législation antitrust de ces pays transgressent les normes de l’UE.

La Commission européenne va vérifier la conformité aux normes européennes des législations nationales en matière de services des transports. C'est une plainte du service Uber qui a poussé la Commission à le faire, lit-on dans les médias.

La Commission a envoyé des lettres aux autorités françaises afin d'attirer leur attention sur la gravité des violations potentielles de la législation de l'UE. En même temps, un juge espagnol se prépare à saisir la Cour de justice de l'Union européenne afin qu'elle clarifie si le service Uber est une plateforme digitale ou un fournisseur de services des transports.

"Uber est une plateforme digitale. On essaie de lui appliquer des normes et des règles pour les services de transport qui ont été écrites dans les années 1950", indique le service de presse d'Uber. Selon lui, ces règles anciennes sont utilisées pour limiter la concurrence.

"Nous comprenons que les nouvelles technologies peuvent changer considérablement les règles traditionnelles, mais nous croyons que c'est justement une voie qui ouvre des possibilités nouvelles à tous les chauffeurs, dont ceux de taxi, ainsi qu'aux passagers", indique Uber.

Aujourd'hui Uber est utilisé par un million de passagers chaque jour. Uber se considère comme un service complémentaire par rapport aux transports urbains.

Suite aux manifestations violentes qui se sont déroulées dans plusieurs villes françaises en juin dernier, le groupe Uber a annoncé la suspension du service UberPop en France.

Le président et le premier ministre français se sont prononcés pour l'interdiction de l'application UberPop en France.

Lire aussi:

Uber: Travis Kalanick, fondateur de la startup la plus chère du monde
Uber: la grogne atteint la Russie, mais sans les violences
Deux dirigeants d'Uber France en garde à vue
Taxis contre Uber: le combat ne fait que commencer!
Tags:
Uber, Commission européenne, Europe, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook