Ecoutez Radio Sputnik
    Johnny Depp. Archive photo

    Crise grecque: Johnny Depp à l’abordage

    © AP Photo / Richard Shotwell
    International
    URL courte
    14540
    S'abonner

    La star américaine, qui a notamment incarné le célèbre pirate Jack Sparrow, a acheté une île grecque en mer Egée.

    Il y a deux jours, le célèbre acteur américain Johnny Depp a acheté l'île grecque de Stroggilo (signifiant "rond" en grec, ndlr). Cette île inhabitée de 20 hectares de superficie lui a coûté 4,2 millions d'euros, a déclaré un représentant de l'agence immobilière Proto Organization, Steven Taylor, cité par l'agence de presse grecque ANA-MPA.

    La Grèce attire les célébrités d'Hollywood, plusieurs stars veulent acheter une parcelle de terrain ou leur propre île dans les eaux turquoises des mers grecques. Fin juillet, Johnny Depp visitera la Grèce afin de voir l'île Stroggino, qu'il a achetée il y a deux jours", rapporte l'agence grecque.

    Pour le moment, M.Depp est en Australie pour le tournage du cinquième volet de Pirates des Caraïbes: Dead Men Tell No Tales.

    Johnny Depp n'est pas l'unique célébrité à devenir propriétaire d'une île grecque. Récemment, Angelina Jolie et Brad Pitt se sont également offert une île d'un archipel grec.

    A la recherche de nouveaux moyens de sortir la Grèce de la crise économique, le gouvernement du pays a décidé de mettre en vente certaines îles inhabitées situées en Méditerranée. La Grèce possède plus de 1.400 îles. En vendant quelques dizaines d'îles, dont la péninsule Lihnari, les îles Gaia et Stroggilo et d'autres, le gouvernement espère gagner une somme qu'il utilisera afin d'amortir la dette grecque.

    Lire aussi:

    FMI: le sauvetage de la Grèce coûtera plus cher que prévu
    Tsipras: "je ne crois pas au plan de sauvetage, mais je dois le mettre en œuvre"
    Grèce: le parlement approuve l'accord avec les créanciers
    Tags:
    île grecque, crise grecque, Pirates des Caraïbes: Dead Men Tell No Tales, Jack Sparrow, Johnny Depp, Stroggilo, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik