International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
7132
S'abonner

Un tiers des Russes (28%) estime que la Russie et les pays occidentaux doivent lutter ensemble contre le groupe extrémiste Etat islamique (EI) qui, en trois ans, s'est emparé de vastes territoires en Irak et en Syrie.

15% des Russes interrogés considèrent que Moscou ne doit pas participer aux efforts internationaux en ce sens, et 8% croient que la Russie doit être autonome dans sa lutte contre le terrorisme, a annoncé vendredi la fondation russe Opinion publique (FOM).

L'EI constitue l'une des principales menaces à la sécurité internationale. D'après différentes estimations, l'EI contrôle près de 90.000 km², sur le territoire desquels les terroristes ont annoncé la création d'un "califat" régi par ses propres lois. L'organisation compte entre 50.000 et 200.000 membres.

62% des Russes (contre 39% en septembre 2014) ont déclaré être informés des activités de l'EI, alors que 34% (54% en 2014) ont affirmé n'avoir jamais entendu parler de cette organisation. 

"Priés de préciser pour quels pays l'EI présente un danger, les sondés répondent généralement «pour tous les pays» (16%) ou mentionnent la Russie (11%), les pays européens (7%) et les Etats-Unis (6%)", a noté le FOM dans un communiqué.

Pour 30% des personnes interrogées, l'EI se livre à des "activités terroristes et extrémistes, à des meurtres, et profère des menaces", 7% estiment que ce groupe fait la propagande de la domination de l'islam dans le monde et 6% considèrent que l'EI cherche à s'emparer de nouveaux territoires.

Le sondage a été réalisé le 5 juillet dernier auprès de 1.500 citoyens russes de plus de 18 ans dans 53 entités de la Fédération de Russie. La marge d'erreur statistique est inférieure à 3,6%.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

La Russie et l'Irak uniront leurs efforts dans la lutte contre l'EI
Lutte contre l'EI: les USA ont besoin de la Russie (expert)
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Tags:
sondage, terrorisme, Etat islamique, Fonds Opinion publique (FOM), Occident, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook