Ecoutez Radio Sputnik
    La Crimée sur Google Maps

    Média allemand: l'UE utilise la Crimée pour brouiller la Russie et la Turquie

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    41247
    S'abonner

    Selon une édition allemande, Poutine et Erdogan doivent rester vigilants face aux provocations de l'UE pour garantir la sécurité en Asie centrale et dans le Caucase.

    L'Union européenne, qui ne reconnaît pas l'adhésion de la Crimée à la Russie, cherchera à présenter les Tatars de Crimée comme une minorité opprimée en vue de brouiller Moscou et Ankara, estime l'édition allemande Deutsch Türkische Nachrichten.

    "L'UE (…) veut instrumentaliser le conflit de Crimée pour enfoncer le clou dans les relations entre la Turquie et la Russie. Elle utilisera la question des Tatars de Crimée. Erdogan et Poutine doivent être vigilants", indiqué le journal.

    Le journal appelle les présidents russe et turc, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, à faire face aux provocations européennes en vue de garantir la stabilité en Asie centrale et dans le Caucase. Selon l'édition, ils peuvent facilement régler les problèmes des Tatars de Crimée en garantissant les libertés culturelles et linguistiques des minorités locales et en luttant ensemble contre d'éventuelles provocations séparatistes.

    Le journal allemand dénonce les deux poids deux mesures de l'UE. D'une part, l'Europe organise une opération militaire contre les bateaux des réfugiés en Méditerranée contrairement aux normes du droit international et cherche à la présenter comme une opération humanitaire. D'autre part, l'UE accuse Moscou d'avoir violé ces normes à l'égard de la Crimée alors que la population de la péninsule s'est prononcée pour l'adhésion à la Russie lors d'un référendum tenu en mars 2014.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

    Lire aussi:

    Les Tatars de Crimée au centre d'un entretien Poutine-Erdogan
    Journaliste britannique: la Crimée soumise à un "blocus" de l’Occident
    Ex-ambassadeur français à Moscou: "La Crimée a toujours été russe"
    Tags:
    deux poids deux mesures, provocation, Tatars, Union européenne (UE), Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Asie centrale, Caucase, Méditerranée, Turquie, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik