International
URL courte
Relations entre les deux Corées (60)
0 96
S'abonner

Le gouvernement nord-coréen a rejeté lundi les récentes propositions de dialogue de la Corée du Sud, avant d’inviter le Sud à participer à un forum pour la Réunification des deux Corées.

Le président de l'Assemblée nationale sud-coréenne, Chung Ui-hwa, a proposé un dialogue intercoréen vendredi dernier afin de marquer le 70e anniversaire de la libération de la péninsule coréenne de l'occupation japonaise (1910-1945). Le même jour, le ministère sud-coréen de la Défense a invité le Nord à participer au Dialogue de défense de Séoul, organisé chaque année en septembre. Pourtant, Pyongyang a rejeté toutes ces propositions.

Selon le Comité nord-coréen pour la réunification pacifique de la patrie, ces initiatives sont des tentatives malfaisantes du Sud visant à politiser le dialogue intercoréen.

"La proposition de participer au dialogue sur la défense est détestable de la part du Sud, qui mène en collusion avec les Etats-Unis une politique de confrontation, de préparation à l'invasion du Nord et d'une guerre nucléaire contre la Corée du Nord, ce qui menace la paix", a déclaré le Comité nord-coréen dans un communiqué.

Le ministère sud-coréen de l'Unification a exprimé son regret suite aux critiques du Nord, et a appelé Pyongyang à reprendre le dialogue pour l'amélioration des relations intercoréennes.

"Nous exprimons notre grand regret suite au refus du Nord concernant les propositions de dialogue de la Corée du Sud (…). La position de notre gouvernement est invariable. Nous continuons à croire qu'il est nécessaire, via le dialogue et la coopération, d'améliorer les relations intercoréennes et de suivre le chemin de la réunification", a rapporté le porte-parole du ministère sud-coréen de l'Unification, Jeong Joon-hee.

Malgré son refus, la Corée du Nord a néanmoins invité à son tour la Corée du Sud à participer à un forum sur les questions relatives à la réunification des deux Corées, qui aura lieu les 13-15 août.

"La Corée du Nord laisse la porte ouverte aux Sud-Coréens souhaitant y prendre part ", rapporte l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Pourtant, la Corée du Sud a laissé cette proposition sans réponse.

Ainsi, les relations intercoréennes sont de nouveau entrées dans une phase de stagnation et de crise.
Pyongyang critique régulièrement Séoul pour la création d'une atmosphère défavorable au dialogue, en citant les exercices militaires conjoints entre le Sud et les Etats-Unis et les envois de tracts anti-nord-coréens, ce qui est devenu déjà traditionnel dans les relations de deux pays.

En 2011, l'armée sud-coréenne a été envoyé à la Corée du Nord plusieurs milliers de ballons avec des tracts sur les révolutions au Moyen-Orient, appelant ainsi la population du pays frontalier à lutter contre le régime. Un an plus tard, les activistes ont dispersé sur le territoire nord-coréen par 20 ballons 100 kg de bonbons à l'occasion du Nouvel an selon le calendrier lunaire.

Récemment, les activistes du mouvement pour une Corée du Nord libre ont lancé du territoire d'une province sud-coréenne par 20 ballons près de 500.000 tracts, ainsi que 2.000 DVD et clés USB contenant la comédie américaine The Interview qui raconte une tentative d'assassinat du leader nord-coréen Kim Jong-un. Les autorités nord-coréennes ont déjà averti que ces démarches ne resteraient pas impunies.

Dossier:
Relations entre les deux Corées (60)

Lire aussi:

Les deux Corées entendent reprendre les négociations à haut niveau (médias)
Un groupe de rock occidental en Corée du Nord
Un étudiant sud-coréen se fait arrêter volontairement en Corée du Nord
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Tags:
ballons, Chung Ui-hwa, Pyongyang, Séoul, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik