International
URL courte
6220
S'abonner

Les créanciers européens ont décidé d'alléger la dette grecque si Athènes arrive à appliquer toutes les mesures infligées à la Grèce en échange d'une aide financière, a déclaré le commissaire européen Pierre Moscovici cité par Bloomberg.

"L'Eurogroupe a déjà discuté de cette question… Nous sommes d'accord pour baisser le taux de rémunération et prolonger la période de crédit. Cela pourrait être réalisé après des négociations concernant le programme du développement et de l'aide", a-t-il expliqué.

Le tissu économique grec s'effondre
© AFP 2021 Sakis Mitrolidis
Selon Bloomberg, le FMI s'était adressé à plusieurs reprises aux dirigeants des Etats européens pour les convaincre de réduire la dette de la Grèce pour relancer la croissance du pays.

Le 13 juillet, l'Eurogroupe a annoncé la signature d'un accord préliminaire entre la Grèce et ses créanciers. Selon le document, Bruxelles s'engage à prêter à Athènes près de 86 milliards d'euros sur trois ans en échange de réformes économiques et sociales douloureuses pour le pays.

Dans l'ensemble, le gouvernement grec accepte d'augmenter les taxes, de mener une réforme des retraites, de mettre en œuvre des mesures d'austérité et d'organiser la privatisation des entreprises publiques. Le parlement grec a adopté jeudi la série de réformes exigées par les créanciers, en dépit de plusieurs défections dans les rangs de la coalition de la gauche au pouvoir.

Lire aussi:

La Grèce réalise des versements à la BCE et au FMI
Grèce: le parti au pouvoir hostile à l'accord signé par Tsipras
Grèce: le nouvel accord soulève une vague de manifestations
FMI: le sauvetage de la Grèce coûtera plus cher que prévu
Tags:
crise grecque, Fonds monétaire international (FMI), Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook