Ecoutez Radio Sputnik
    Pravy Sektor

    Pravy Sektor: la révolution en Ukraine n'est pas encore terminée

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    5631

    Dmitri Iaroch, chef du mouvement ultranationaliste Pravy Sektor (Secteur droit), a affirmé que la révolution ukrainienne n'était pas terminée et qu'il fallait organiser une assemblée populaire (Vétché) pour donner des pistes à suivre afin de continuer les changements profonds dans le pays.

    "Pour nous, la vérité ultime est que la révolution à Maïdan n'a pas été terminée et que les évènements de Moukatchevo révèlent l'inachèvement des processus révolutionnaires", a déclaré  Dmitri Iaroch, dont le commentaire figure sur la page Facebook de Pravy Sector. "Nous rassemblons un Vétché pour donner des repères aux gens afin de continuer à entreprendre des changements révolutionnaires cohérents dans le pays. Cela concerne la souveraineté du peuple, la légitimation de l'activité des volontaires, le soutien aux mouvements bénévoles, la réforme dans tous les domaines".

    "L'ancienne-nouvelle équipe, actuellement au pouvoir, est incapable de mener des réformes sociales, y compris sur l'activité du président, du gouvernement et du parlement", a-t-il ajouté. 

    Sur la Place (Maïdan en ukrainien) de l'Indépendance, M. Iaroch avait annoncé l'organisation d'une assemblée populaire prévue pour le mardi 21 juillet. Pourtant, ce soir-là, Pravy Sektor a remplacé l'assemblée populaire par un congrès à huis clos.

    Lors d'une conférence donnée après les résultats du congrès, le chef de Pravy Sektor a annoncé que "le Congrès a pris la décision principale que Pravy Sector ne prendrait pas part aux élections locales. La deuxième décision importante est que nous allons initier un référendum panukrainien concernant les questions du moment, telles que la méfiance vis-à-vis de toutes les branches du pouvoir – le peuple doit exprimer son opinion à l'égard de ce qui se passe dans le pays, de l'ATO (opération antiterrroriste dans le Donbass, ndlr), de la guerre que la Fédération de la Russie mène contre nous".

    Il a également ajouté que s'il s'avérait impossible de mener un tel référendum à l'échelle nationale, Secteur droit l'organiserait de lui-même et créerait ses propres commissions électorales. Dans le même temps, Dmitri Iaroch a souligné que Pravy Sector n'avait pas l'intention de déstabiliser la situation en Ukraine et de prendre des mesures destructrices.

    Samedi 11 juillet, des militants de Pravy Sektor, parti ultranationaliste interdit en Russie, ont fait face à la police et à des représentants des milieux d'affaires de la ville de Moukatchevo (région de Transcarpatie, ouest de l'Ukraine). Lors des affrontements, les deux parties prenantes ont ouvert le feu au lance-roquettes et à l'arme automatique. Selon le ministère ukrainien de l'Intérieur, l'accrochage a fait trois morts et 13 blessés.


    Lire aussi:

    Pendant qu’on traque l’agent russe, Pravy Sektor recrute en France
    Ukraine: le leader de Pravy Sektor entre au parlement (CEC)
    Ukraine: le Pravy Sektor à Moukatchevo et à Kiev
    Tags:
    Maïdan, Secteur droit, Dmitri Iaroch, Moukatchevo, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik