International
URL courte
2522
S'abonner

Le premier ministre syrien Wael al-Halki a confirmé le désir de son pays d’adhérer à l’Union économique eurasiatique (UEEA), lit-on dans les médias russes.

"Les négociations sur l'adhésion à l'Union eurasiatique et sur une zone de libre-échange se sont poursuivies avec la partie russe", a indiqué M. al-Halki qui a souligné qu'une telle démarche pourrait aider la Syrie à renforcer ses relations économiques avec les pays amis.

Selon le responsable, Moscou et Damas ont déjà conclu des accords sur la construction d'usines de transformation de gaz, de systèmes d'irrigation et de sous-stations électriques, ainsi que sur l'exploitation des gisements de pétrole au large de la Syrie.

Au sein de l'Union économique eurasiatique, la décision sur l'adhésion d'un membre nouveau à l'UEEA ne peut être prise que conjointement, indique le professeur Alexeï Malachenko, membre du conseil scientifique de la Fondation Carnegie pour la paix internationale de Moscou dans une interview accordée à Rossiyskaya Gazeta.

L'Union économique eurasiatique a été créée le 1er janvier 2015 sur la base de l'Union douanière Russie-Biélorussie-Kazakhstan dans le cadre de l'intégration eurasiatique.

Lire aussi:

Syrie: la vie quotidienne sous les ruines
L’Iran fournit un crédit de 1 md USD à la Syrie
L’Inde fait un pas vers l’Union économique eurasiatique
Relations UE-Union eurasiatique: la Russie est un partenaire obligé de l’Europe
Tags:
Union économique eurasiatique (UEEA), Wael al-Halki, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook