International
URL courte
Espionnage USA-Allemagne (35)
242
S'abonner

Le ministère allemand des Affaires étrangères demandera des explications sur l'affaire d'espionnage au gouvernement américain.

Le gouvernement américain ainsi que l'Agence nationale de la sécurité (NSA), qui, selon WikiLeaks, a espionné le ministre allemand des Affaires étrangères, le centre de crise, le service du protocole et la direction des administrations pendant plusieurs années, devront présenter leurs explications au ministère allemand des Affaires étrangères.

Auparavant le quotidien Süddeutsche Zeitung a rapporté que la NSA avait notamment mis sur écoute Frank-Walter Steinmeier. L'information mise à disposition du journal comprenait également des commentaires sur les conversations téléphoniques du ministre émises depuis ses téléphones portable et fixe.

Selon le ministère, "pour l'instant il est impossible de vérifier l'authenticité et la source de l'information publiée par WikiLeaks". Néanmoins, "si ces affirmations sont vraies, il s'agit d'une affaire d'espionnage inacceptable entre partenaires".

Ce genre de déclaration avait déjà été formulé par Angela Merkel, il y a deux ans, quand les informations sur la mise sur écoute de son téléphone par la NSA avaient été révélées. Pourtant, l'enquête du parquet allemand a été abandonnée faute de preuves, et l'affaire a été classée après une conversation "gentille" avec l'ambassadeur des Etats-Unis à Berlin.

Il est à noter qu'il s'agit de la troisième révélation sur l'espionnage américain en Allemagne. C'est pour cette raison que l'affaire a provoqué une réaction plutôt réservée de la part des médias allemands mais qu'elle a eu peu de retentissement au sein de la société.

Selon les informations rendues publiques, la NSA avait 145 cibles au sein du gouvernement allemand, dont les ministères de l'Economie, des Finances et de l'Agriculture. Il est à noter que ces structures ont également demandé des explications au gouvernement US, pourtant on ignore si celui-ci leur a apporté une réponse quelconque.

En tout cas, le gouvernement allemand a préféré se passer de mesures diplomatiques fermes. En outre, les compétences du comité parlementaire chargé d'enquêter sur l'activité de la NSA ont été réduites de façon considérable suite à une demande du gouvernement des Etats-Unis.

 

Dossier:
Espionnage USA-Allemagne (35)

Lire aussi:

Der Spiegel porte plainte pour espionnage contre les Etats-Unis
Wikileaks: la NSA a pratiqué l'espionnage industriel en France
Espionnage US en France: vers de nouvelles révélations de WikiLeaks
Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Tags:
diplomatie, politique, écoutes téléphoniques, espionnage, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Frank-Walter Steinmeier, Angela Merkel, Berlin, Europe, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook