Ecoutez Radio Sputnik
    President Barack Obama with U.S. Representative Mary Jo Kilroy (right) and Senator Sherrod Brown (left, behind secret service agent) arriving at Port Columbus in 2009

    Fuite d’une information secrète sur la visite d’Obama au Kenya

    © Wikipedia / Pete Souza
    International
    URL courte
    6164
    S'abonner

    Un des employés de la compagnie nationale aérienne kényane a fait fuiter une information concernant l’arrivée et le départ du président américain au Kenya, sur fond de risque élevé d'attentat terroriste, a communiqué la chaîne américaine Fox News.

    Un employé de la compagnie nationale Kenyan Airways a envoyé un courriel contenant les heures et les dates précises de la fermeture des plus grands aéroports kényans, des horaires qui correspondent à l’arrivée et au départ de l’Air Force One – l’avion du président américain. Cette information est habituellement secrète et n’est jamais publiée. Le message, marqué comme "très important", a été envoyé aux fonctionnaires des aéroports en question.

    Selon Fox News, le Service de sécurité du président américain n'a fait aucun commentaire.

    Le VIe Sommet annuel des entrepreneurs se tiendra au Kenya, à Nairobi, du 24 au 26 juillet 2015. L’Onu a appelé son personnel à Nairobi à prendre des précautions lors de la participation du président des Etats-Unis au sommet. Le département d’Etat américain a aussi averti ses ressortissants dans un communiqué: "il y a un risque que des éléments criminels en profitent pour viser des participants et d'autres visiteurs". Ce type de sommet "peut aussi constituer une cible pour des terroristes", a-t-il ajouté.

    Lire aussi:

    Le Kenya construit un mur à la frontière avec la Somalie
    Kenya: 147 personnes tuées dans l'attaque de l’université de Garissa
    Kenya: des islamistes shebab attaquent une université, 70 morts, des étudiants en otages
    Kenya: six blessés dans un accident de train à Nairobi
    Tags:
    terrorisme, VIe Sommet mondial de l'entreprenariat (GES 2015), Département d'Etat des Etats-Unis, Barack Obama, Kenya
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik