International
URL courte
4101
S'abonner

Vendredi matin, la police d'Istanbul a lancé une opération de grande envergure visant à identifier les partisans de l'Etat islamique et les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan.

Selon les données du département de la Sécurité d'Istanbul fournies à Sputnik, la police turque a interpellé et placé en garde à vue 251 personnes dans le cadre d'une opération antiterroriste lancée dans tout le pays contre Daesh et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Ce coup de filet, qui a mobilisé près de 7.000 policiers et des hélicoptères, a été mené dans 13 provinces du pays, rapportent les services du premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

Au total, 98 citoyens turcs et 38 étrangers impliqués dans des organisations terroristes, y compris l'EI et le PKK, ont été détenus à Istanbul, neuf personnes à Ankara, et 39 personnes dans la province Urfa, à la frontière syrienne.

La Turquie s'est résolument engagée dans la lutte contre les djihadistes quatre jours après un attentat suicide meurtrier commis lundi à Suruc, qui a fait 32 morts et une centaine de blessés. L'attentat a été attribué à une femme kamikaze de 18 ans appartenant à l'Etat islamique.

En outre, la Turquie a autorisé les Etats-Unis à utiliser plusieurs de ses bases aériennes, dont celle d'Incirlik (dans le sud du pays, ndlr), pour mener des raids aériens contre des cibles du groupe Etat islamique en Syrie ou en Irak. Cette décision a été prise par Ankara après que les militants de Daesh ont procédé le 23 juillet à des tirs contre la frontière turque depuis le territoire syrien, tuant un soldat.

Lire aussi:

Turquie: 25 morts dans une explosion dans une ville frontalière avec la Syrie
Twitter inaccessible en Turquie suite à l'attentat de Suruc
La guerre contre Daesh ne sera pas gagnée par les bombes
Tensions et gros incendie aux abords de la gare de Lyon à Paris - vidéos
Tags:
Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Etat islamique, Ahmet Davutoglu, Syrie, États-Unis, Suruc, Istanbul, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook