International
URL courte
22192
S'abonner

Moscou, Kiev, Berlin et Paris ont évoqué la possibilité de conclure un accord sur le retrait des chars et des armes d'un calibre inférieur à 100 mm de la "ligne de contact" en Ukraine.

Jeudi soir, lors d'un entretien téléphonique quadripartite,  les leaders des pays du "format Normandie" Vladimir Poutine, Piotr Porochenko, Angela Merkel et François Hollande ont passé en revue la situation en Ukraine, annonce vendredi le service de presse du président ukrainien.

Les quatre chefs d'Etat ont soutenu l'initiative visant à signer un accord sur le retrait de chars et des pièces d'artillerie d'un calibre de moins de 100 mm de la "ligne du contact" dans le Donbass.

"Les parties ont convenu que l'OSCE devait continuer à superviser et vérifier le respect du régime de cessez-le-feu et ont soutenu l'initiative du président ukrainien concernant la signature, dans le cadre du groupe tripartite (insurgés, Russie et Ukraine, ndlr), d'un accord de retrait des chars, des canons et des mortiers d'un calibre de moins de 100 mm", indique le service de presse.

Par ailleurs, il a été convenu d'accélérer la signature d'un accord gazier entre la Russie, l'UE et l'Ukraine.

Samedi 18 juillet, les autorités des républiques de Donetsk et de Lougansk ont pris la décision de retirer les armes d'un calibre inférieur à 100 millimètres et les véhicules blindés de la "ligne de contact" avec les forces armées ukrainiennes.
En vertu de cette décision, considérée par les indépendantistes comme leur propre initiative de paix, les chars déployés dans les banlieues de Donetsk ont été retirés à une distance de 3 kilomètres de leur emplacement actuel.

Lire aussi:

Ukraine: les insurgés ont achevé le retrait des armes lourdes
Ukraine: Paris appelle à poursuivre le retrait des armes lourdes
En continu: Fusillade et explosion dans une école à Kazan, au moins 8 morts et 20 blessés
Une tribune de syndicats de police exhorte à «stopper le train fou de la délinquance»
Tags:
situation en Ukraine, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook