International
URL courte
La reconnaissance et la négation du génocide arménien (110)
0 131
S'abonner

La Chambre des représentants de Belgique a approuvé jeudi la résolution de la majorité parlementaire sur la reconnaissance du génocide arménien dans l’Empire ottoman en 1915, a annoncé la RTBF.

La résolution reprend les propos du premier ministre, Charles Michel, qui a reconnu le 18 juin, devant la Chambre, le génocide au nom du gouvernement belge.

Le texte de la résolution dit que "pour préserver la paix et une coopération amicale entre les pays et les communautés, il importe que des égarements historiques de cette ampleur soient reconnus. Bien que ces violences aient été commises par le gouvernement ottoman de l’époque, il est déplorable et inquiétant que la Turquie refuse de reconnaître l’historicité du génocide arménien".

En 1915, le gouvernement impérial ottoman de l’époque a entrepris l’élimination systématique de la population arménienne. Selon des estimations divergentes, entre 300.000 et 1.500.000 Arméniens y ont laissé la vie.

De plus en plus de parlements prennent l’initiative de reconnaître officiellement le génocide. En 2006, l’Assemblée nationale française a reconnu le caractère génocidaire des faits aussi que le Conseil de l’Europe et les parlements des Pays-Bas, de l’Argentine, de l’Arménie, du Canada, de Chypre, de la Grèce, de l’Italie, du Liban, de la Pologne, de la Russie, de l’Uruguay, de la Suède et de la Suisse.

Les gouvernements turcs successifs n'ont jamais voulu reconnaître le génocide arménien. Le sujet reste sensible en Turquie ce qui suscite des tensions entre Ankara et Erevan.

Dossier:
La reconnaissance et la négation du génocide arménien (110)

Lire aussi:

Commémoration du génocide arménien: Erdogan vexé
Génocide arménien: Poutine à Erevan pour rendre hommage aux victimes
Génocide arménien: la Turquie rappelle son ambassadeur à Vienne
Génocide arménien: Ankara continue de protester
Génocide arménien: Ankara rappelle son ambassadeur au Vatican
Génocide arménien: Paris appelle la Turquie à poursuivre "l'effort de vérité"
Tags:
génocide arménien, Charles Michel, Turquie, Arménie, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook