International
URL courte
Situation économique en Grèce (112)
8412
S'abonner

L’ex-ministre grec des Finances Yanis Varoufakis avait préparé un plan qui devait mettre en place un système bancaire parallèle en Grèce, au cas où la Banque centrale européenne aurait fermé les banques, annoncent les médias grecs.

M. Varoufakis avait l'intention de mettre en place ce système en piratant le logiciel de l'administration fiscale grecque. Pourtant, le ministre adjoint des Finances Dimitris Mardas a indiqué que le "plan Varoufakis" n'avait jamais été discuté, annonce l'AFP.

En expliquant ce système parallèle, M. Varoufakis a indiqué qu'il s'agissait de créer des comptes secrets reliés aux numéros fiscaux des contribuables grecs pour qu'ils puissent utiliser ce système parallèle de paiement pour leurs transactions financières avec d'autres personnes ou l'État, annonce l'AFP qui se réfère aux médias grecs.

Les partis grecs d'opposition ont appelé le gouvernement à enquêter sur cette révélation. Selon le communiqué du parti Nouvelle Démocratie cité par l'AFP, il s'agit d'un important problème politique, économique et moral.

De plus, cette révélation a eu lieu en même temps qu'une autre déclaration liée à la crise financière grecque. L'ex-ministre grec Panagiotis Lafazanis avait préparé le retour de la drachme, lit-on dans le journal allemand Bild. Le journal indique que M. Lafazanis avait discuté de ces intentions avec des membres de Syriza le 14 juillet dans un hôtel à Athènes. Cependant, M. Mardas a déclaré sur l'antenne de la chaîne Sky le 26 juillet que le gouvernement grec n'avait jamais envisagé de projet prévoyant le retour de la drachme.

Dossier:
Situation économique en Grèce (112)

Lire aussi:

La gauche européenne à l'épreuve du Diktat imposé à la Grèce
En Grèce, on rase gratis!
Grèce: les banques ont rouvert, les retraits toujours limités
Grèce: début du processus de remboursement de 6,25 mds
Tags:
Banque centrale européenne (BCE), crise grecque, euro, Panagiotis Lafazanis, Dimitris Mardas, Yanis Varoufakis, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook