Ecoutez Radio Sputnik
    Insurgés de la république de Donetsk dans le village de Chirokino

    Donbass: un chef de patrouille de l'OSCE blessé à Chirokino

    © Sputnik . Dan Levy
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    18233
    S'abonner

    Le chef de la mission de patrouille de l'OSCE dans le Donbass ukrainien a été blessé dans une explosion dans la localité de Chirokino, rapporte l'organisation dans un communiqué de presse.

    Le responsable a subi un traumatisme crânien léger ainsi qu'un hématome à la jambe.

    Les employés de la mission de surveillance de l'OSCE sont arrivés à Chirokino lundi à 11h15 locales. Dix minutes après leur arrivée, des tirs de lance-grenades ont été entendus au nord-est du village, suivis par des tirs d'armes légères.

    "Ensuite les employés de la mission ont fait état de tirs de sniper au sud, après quoi le chef de patrouille leur a ordonné de quitter les lieux immédiatement (…). Quelques secondes plus tard, une explosion s'est produite à cinq mètres du chef de patrouille. Il a été touché par un éclat de béton et son casque a été brisé", lit-on dans le communiqué de l'OSCE.

    La patrouille a par la suite quitté Chirokino pour se rendre dans la ville de Marioupol, contrôlée par les forces armées ukrainiennes.

    Ces dernières semaines, le village de Chirokino était parmi les points les plus chauds de la dénommée "ligne de séparation" entre les indépendantistes du Donbass et les militaires ukrainiens.

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Donbass: les insurgés tentent une nouvelle initiative de paix
    Autonomie pour le Donbass: Kiev pose ses conditions
    Donbass: l'OSCE constate une amélioration de la situation
    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Tags:
    attentat, patrouille, observateurs, tirs, explosion, insurgés, OSCE, République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD), Chirokino, Marioupol, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik