International
URL courte
11701
S'abonner

Dans le sillage de leurs collègues français, des parlementaires italiens envisagent de se rendre en Crimée, rapporte mercredi le journal russe Kommersant.

L'un des organisateurs de la visite, Manlio di Stefano du Mouvement 5 étoiles, a fait savoir au quotidien qu'il s'adresserait prochainement à l'ambassade russe à Rome en vue de préparer le séjour des députés italiens, invités en Crimée par le vice-président de la commission des Affaires étrangères du Sénat russe Andreï Klimov.

Selon lui, la délégation compterait jusqu'à neuf membres et sera dirigée par Alessandro di Battista (Mouvement 5 étoiles). Le sénateur du parti conservateur Ligue du Nord Sergio Divina s'est également déclaré prêt à se joindre à la délégation.

La visite des parlementaires italiens en Crimée est programmée pour début octobre, indique le journal.

Dans le même temps, le chef de file du parti nationaliste hongrois Jobbik, Marton Gyongyosi, a lui aussi fait part à Kommersant de son intention de se rendre dans la péninsule de Crimée.

Auparavant, le quotidien russe a rapporté que l'eurodéputée Nadine Morano, fondatrice du groupe Pour un nouveau dialogue avec la Russie au sein du Parlement européen, était également prête à réaliser une visite dans l'ex-péninsule ukrainienne.

Des parlementaires français en Crimée
© Photo. Site officiel du gouvernement de la Crimée
La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes suite à un référendum tenu en mars dernier. L'Ukraine considère la Crimée comme son territoire provisoirement occupé. Les Etats-Unis, l'UE et leurs partenaires ne reconnaissent pas la réunification de la Crimée avec la Russie et ont adopté des sanctions contre Moscou et plusieurs sociétés privées russes.

La semaine dernière, un groupe de dix députés français s'est rendu en Crimée pour s'entretenir avec les responsables régionaux et les habitants de la péninsule. Leur visite a suscité l'indignation des autorités de Kiev, tandis que le ministère français des Affaires étrangères l'a qualifiée de violation du droit international.

Lire aussi:

Réflexions sur la visite d'élus français en Crimée
Les députés français brisent le blocus médiatique autour de la Crimée
Parlementaires français: la Crimée avait droit au référendum
La délégation française surprise par ce qu'elle découvre en Crimée
Tags:
députés, visite, Jobbik, Mouvement 5 étoiles, Ligue du Nord (parti italien), Parlement européen, Marton Gyongyosi, Sergio Divina, Alessandro di Battista, Manlio di Stefano, Nadine Morano, Andreï Klimov, Italie, Crimée, France, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook