International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
6545
S'abonner

Des jeunes filles d'origine tchétchène gagnaient de l'argent en dupant le groupe terroriste.

Trois jeunes filles résidant en Tchétchénie contactaient des recruteurs du groupe terroriste Etat islamique en affirmant vouloir rejoindre le groupe afin d'obtenir de l'argent.

Le schéma utilisé par les filles est simple.

Suite à la prise de contact avec des recruteurs de l'EI via les réseaux sociaux sous de faux profils, elles leur disaient qu'elles ne pouvaient pas se déplacer en Syrie faute d'argent.

Les recruteurs de l'EI, toujours à l'affût de nouveaux volontaires prêts à rejoindre les rangs du groupe, leur transféraient de l'argent. Pourtant, une fois les sommes en poche, les arnaqueuses en herbe supprimaient leurs profils et en créaient de nouveaux, répétant le schéma encore et encore.

Il est à noter qu'une enquête a été ouverte contre les jeunes filles tchétchènes.

L'EI a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, continue son offensive, qui a déjà coûté la vie à des milliers de civils et fait des centaines de milliers de réfugiés.

Selon certaines statistiques, près de 2.000 citoyens russes auraient rejoint les rangs des djihadistes.

 

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Le secrétaire américain à la Défense en Irak pour parler de la lutte anti-EI
Les Anonymous partent en guerre contre l'EI sur Twitter
Attentat-suicide en Turquie: manifestation contre l'EI et le gouvernement
Tags:
argent, réseaux sociaux, recrutement, terrorisme, Etat islamique, Tchétchénie, Syrie, Irak, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook