Ecoutez Radio Sputnik
    L'armée égyptienne dans le Sinaï (image d'archives)

    Egypte: l'armée élimine 88 terroristes dans le Sinaï

    © AP Photo / File
    International
    URL courte
    0 341
    S'abonner

    Fin juillet, les forces armées égyptiennes ont abattu au moins 88 combattants islamistes dans le nord de la péninsule du Sinaï.

    Des opérations antiterroristes ont eu lieu dans les zones de Cheïkh Zouweid, d'el-Arich et de Rafah, a fait savoir le porte-parole de l'armée Mohamed Samir. Selon lui, les extrémistes ont subi de "pertes importantes" dans leurs rangs, 88 d'entre eux ayant été tués.

    Dans le même temps, les militaires ont interpellé près de 60 personnes soupçonnées d'implication dans les activités terroristes et éliminé une importante quantité d'équipements appartenant aux combattants islamistes.

    Samedi, l'armée égyptienne a affirmé avoir abattu un homme présenté comme un dirigeant de la Province du Sinaï, branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique (EI), lors d'une fusillade devant son domicile.

    Les militaires égyptiens mènent depuis deux ans des opérations à grande échelle dans le nord du Sinaï pour enrayer les attaques contre les forces de l'ordre, qui se sont multipliées depuis la destitution par les militaires du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013 après des manifestations de masse.

    La branche égyptienne de l'Etat islamique (EI) a revendiqué les attentats les plus meurtriers et les plus spectaculaires qu'a connu l'Egypte depuis le renversement de M.Morsi. Des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans ces attaques. 

    Lire aussi:

    Egypte: l'armée élimine 59 terroristes dans le Sinaï
    Sinaï: sept militaires égyptiens tués dans un attentat terroriste
    L'Egypte propose à Abbas un "Etat palestinien dans le Sinaï" (radio)
    Sinaï: l'Egypte renforce ses troupes avec l'autorisation d'Israël
    Tags:
    interpellation, attentat, djihadisme, lutte antiterroriste, militaires, armée, terrorisme, Etat islamique, Sinaï, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik