International
URL courte
0 102
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov rencontrera lundi ses homologues américain et saoudien, John Kerry et Adel al-Jubeir à Doha afin de discuter les problèmes actuels au Proche-Orient.

Les parties discuteront du règlement du conflit syrien et de la lutte contre le terrorisme international, y compris contre le groupe extrémiste Etat islamique (EI). En outre, il est prévu d'évoquer la mise en œuvre d'un accord global sur le programme nucléaire iranien, a indiqué le vice-ministre russe des Affaire étrangères Mikhaïl Bogdanov à RIA Novosti.

Mikhaïl Bogdanov a également précisé que le problème syrien serait au centre des négociations à Doha. Selon lui, l'envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, possède une série de propositions sur le règlement du conflit en Syrie, pays en proie depuis plusieurs années à une guerre civile et à des activités djihadistes.

M.Mistura "a une idée pour organiser un travail politique qui permettrait de discuter de manière plus substantielle le problème et, peut-être, de prendre des mesures concrètes afin de créer un large front contre le terrorisme", a indiqué le vice-ministre russe des Affaire étrangères.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, a annoncé que le prochain round des négociations, portant sur la crise en Syrie, pourrait avoir lieu avant septembre 2015 et regroupera la Russie, les Etats-Unis et l'émissaire spécial des Nations unies en Syrie, Staffan De Mistura.

Selon M. Bogdanov, la Russie est maintenant en contact avec l'opposition interne et externe de la Syrie afin d'établir un "dialogue sérieux et durable."

Lors de la réunion trilatérale à Doha, il est prévu d'aborder à nouveau la mise en œuvre de l'accord sur le programme nucléaire iranien, conclu le 14 juillet 2015 à Vienne par les 6 médiateurs internationaux (les cinq membres du conseil de sécurité des Nations unies, Etats-Unis, Russie, Chine, France et Royaume-Uni, plus l'Allemagne) et l'Iran. Des mois de négociations ont abouti à l'adoption du Plan d'action global conjoint, dont la mise en œuvre permettra de lever progressivement les sanctions économiques et financières imposées auparavant par les Nations unies, les Etats-Unis et l'Union européenne.

Lire aussi:

Dégel: Vladimir Poutine recevra un ministre saoudien
Riyad souhaite intensifier le dialogue politique avec Moscou
Lavrov et Kerry discuteront coopération dans la lutte contre l'EI
L’UE lève en partie ses sanctions contre l’Iran
Tags:
terrorisme, programme nucléaire iranien, Etat islamique, Mikhaïl Bogdanov, Staffan de Mistura, Adel al-Jubeir, John Kerry, Sergueï Lavrov, Iran, Syrie, Arabie Saoudite, États-Unis, Russie, Qatar
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook