Ecoutez Radio Sputnik
    Crimean Tatars perform ethnic dances during a wedding at the Khansarai Khans' Palace, part of the Bakhchisarai Historical Cultural Reserve in the southern Crimea

    Les Tatars de Crimée interpellent Erdogan sur la légitimité du congrès en Turquie

    © Sputnik . Konstantin Chalabov
    International
    URL courte
    5562

    Le deuxième congrès mondial des Tatars de Crimée s'est déroulé ce week-end à Ankara à l'initiative de Moustafa Djemilev et Refat Tchoubarov, députés ukrainiens et anciens leadeurs du Majlis du peuple tatar de Crimée. Les Tatars de Crimée ont appelé le président turc à ne pas soutenir le congrès.

    Les initiateurs du congrès mondial des Tatars de Crimée Moustafa Djemilev et Refat Tchoubarovsont, actuellement en Ukraine, sont interdits d'entrée en Crimée pour cinq ans pour incitation à la haine interethnique. 

    Les participants à la conférence nationale des Tatars de Crimée qui s'est déroulée les mêmes jours à Simferopol (capitale de la péninsule) ont qualifié le congrès d'Ankara "d'illégitime" et ont appelé le président turc Recep Tayyip Erdogan à le boycotter. Ils avaient adressé une lettre au président dans lequel ils ont demandé au président de ne pas être un instrument de la propagande occidentale.

    "Les organisateurs du prétendu congrès ne se prononcent pas en leur nom mais sont dépendants politiquement ainsi que financièrement. Les plan stratégiques des artisans du congrès sont des questions géopolitiques, notamment la désunion de la Turquie et de la Russie, car l'amitié sincère et le partenariat de nos deux pays éveillent l'hystérie de réels hôtes de cette réunion et contrarient leur intention de dicter leurs conditions et d'intervenir dans l'ordre mondial des choses ", lit-on dans le document conçu suite à la conférence des Tatars à Simferopol.

    Le procureur général de Crimée Natalia Poklonskaïa a commenté le congrès turc en soulignant qu'Il s'agissait là des problèmes intérieurs des Criméens, et que ce n'était donc pas à d'autres Etats d'y trouver des solutions.

    Elle est persuadée que les organisateurs du congrès ont spécialement décidé de le tenir à l'étranger pour pouvoir induire l'opinion publique en erreur concernant la situation réelle des Tatars de Crimée.

    Lors de la conférence en Crimée, les participants ont remarqué à plusieurs reprises que le congrès ne pouvait pas être reconnu comme légitime, car la décision de le mener avait été prise au-delà de la Crimée et sans prendre en considération l'opinion des tatars de Crimée.

    Lire aussi:

    La délégation française surprise par ce qu'elle découvre en Crimée
    Média allemand: l'UE utilise la Crimée pour brouiller la Russie et la Turquie
    La Crimée, une entité tataro-criméenne? Kiev bluffe et provoque!
    Tags:
    Tatars, conférence, Refat Tchoubarovsont, Natalia Poklonskaïa, Moustafa Djemilev, Recep Tayyip Erdogan, Simferopol, Turquie, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik