International
URL courte
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
18231
S'abonner

Le nombre de ceux qui voudraient adhérer à l'Otan a augmenté en Ukraine tandis que le nombre des supporteurs de l'UE a baissé.

Les résultats du sondage mené par la fondation "Des initiatives démocratiques Ilka Koutcheriv" en partenariat avec le Centre Razoumkov ont montré qu'aujourd'hui, près de 63,9% des Ukrainiens voteraient pour l'adhésion de l'Ukraine à l'Otan si un référendum était organisé.
Dans le même temps, 28,5% des sondés se sont prononcés contre l'adhésion à l'Otan, tandis que 7,6% ont eu du mal à donner une réponse précise.

Il est à noter que 2.011 personnes ont pris part au sondage partout en Ukraine, sauf les habitants de la Crimée et des régions de Lougansk (LNR) et de Donetsk (DNR). Les sondeurs soulignent que, selon les résultats, le nombre d'opposants à l'adhésion à l'Otan dans les régions de Donetsk contrôlées par Kiev a chuté. Avant le début du conflit militaire, le nombre d'opposants était de 95%, contre 60% actuellement.

Contrairement aux résultats de ce même sondage effectué l'an dernier, et dans lequel seulement 45,4% des sondés se prononçaient pour l'adhésion, la montée en popularité de l'Alliance militaire en 2015 est évidente. Ce qui n'est pas surprenant, vu que dans le contexte du conflit armé dans l'est du pays, le problème de sécurité est devenu crucial pour les Ukrainiens.

La perception positive des Ukrainiens sur l'adhésion du pays à l'Otan peut être également due à la politique menée par le chef d'Etat ukrainien Piotr Porochenko, qui en a fait une priorité. Ainsi, en décembre 2014, la Rada (le parlement ukrainien, ndlr) a voté pour l'abandon d'un statut hors-bloc par l'Ukraine qui avait été adopté en 2010 sous le président Viktor Ianoukovitch.

Parallèlement à la montée de la popularité de l'Otan, les résultats du sondage ont dévoilé une tendance à la baisse du nombre de personnes soutenant une adhésion à l'UE.

Ainsi, seulement 51,2% des sondés soutiennent l'idée d'une adhésion à l'UE, contre 57,3% l'an dernier. Le nombre de personnes soutenant l'adhésion à l'Union douanière reste restreint, à hauteur de 17,4% des sondés.

Selon Oleg Bondarenko, directeur du Centre de recherches russo-ukrainiennes et de l'Agence pour les communications stratégiques, cette perte sensible d'intérêt envers l'UE peut s'expliquer par la déception et l'inefficacité de l'organisation constatée par les Ukrainiens.

"On va bientôt voir que les enthousiastes qui venaient sur Maïdan vont devenir eurosceptiques", a fait remarquer M.Bondarenko.

Le spécialiste a rappelé que l'UE a refusé d'introduire le régime sans visa pour les Ukrainiens lors du sommet du Partenariat oriental qui s'est déroulé à Kiev. Et ce alors que la possibilité de voyager en Europe sans visas était une des exigences majeures de l'Euromaïdan.
L'expert du Centre de l'analyse de situation Sergueï Outkine a pour sa part remarqué que les résultats du sondage dévoilaient une tendance plutôt logique.

"Dans le contexte actuel, le problème de sécurité devient prioritaire, et plusieurs Ukrainiens estiment que l'Otan pourrait aider à cet égard, quoique le nombre de sceptiques est assez élevé également. L'adhésion à l'UE est un processus long qui ne donnera pas de résultats les une ou deux prochaines années à venir", a fait savoir M.Outkine.

Le soutien de l'Union douanière reste faible en raison du caractère des relations russo-ukrainiennes, a rajouté l'expert.

Il est à noter que malgré tout, la question de l'adhésion de l'Ukraine au bloc militaire n'est toujours pas à l'agenda de l'organisation. Les dirigeants de l'Otan avaient déclaré à maintes reprises que "leurs portes sont ouvertes" pour tous ceux qui veulent y entrer, mais pourtant, il n'y a toujours pas eu de propositions concrètes faites à l'Ukraine. En outre, selon les règles de l'Alliance militaire, un Etat en guerre provoquée par un conflit territorial ne peut pas être admis dans l'organisation.

 

Dossier:
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

Lire aussi:

Sondage: les USA très mal vus dans l'espace postsoviétique, Ukraine compris
Journal allemand: corruption en Ukraine, pas de changements
La Biélorussie renforce ses frontières avec l'Ukraine
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Tags:
sondage, Partenariat oriental, conflit ukrainien, crise en Ukraine, guerre, sécurité, adhésion, Union douanière, Rada suprême, Union européenne (UE), OTAN, Petro Porochenko, Lougansk, Donetsk, Donbass, Kiev, Russie, Ukraine, États-Unis, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook