Ecoutez Radio Sputnik
    Donetsk, le 1er mars 2015

    Donbass: le Times appelle les insurgés à dévoiler leur "bombe nucléaire"

    © AP Photo / Vadim Ghirda
    International
    URL courte
    424103
    S'abonner

    Les insurgés du Donbass fabriquent une "bombe nucléaire sale" avec le concours de Moscou, alors que les Russes condamnent massivement le "comportement de Poutine en Ukraine". C'est ainsi que le Times de Londres présente la situation dans la zone du conflit ukrainien.

    Le quotidien britannique Times a annoncé samedi, citant le Service ukrainien de sécurité, que les insurgés du Donbass étaient en train de fabriquer une bombe radiologique, dite "bombe nucléaire sale", avec le "concours de savants atomistes russes".

    Selon le Times, qui se prend pour un "journal de référence", Moscou nie son concours à la création de cette "bombe", ce qui atteste que le Kremlin ne contrôle plus les "séparatistes pro-russes". Le quotidien invite le président Vladimir Poutine à "se montrer un dirigeant responsable" et à autoriser l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à inspecter cette "cachette radioactive".

    On ne trouve même pas un semblant de paix dans l'est de l'Ukraine, et les accords de Minsk sont de facto "morts et enterrés", écrit le Times. Chaque jour, les observateurs de l'OSCE enregistrent de nouvelles violations de ces accords. Selon le journal britannique, c'est évidemment la Russie qui est à l'origine de ces violations.

    "Les déplacements et les livraisons de chars, le déploiement de l'artillerie lourde rendent absurdes les promesses faites par Vladimir Poutine", affirme le Times, sans s'embarrasser de fournir des preuves à l'appui de ses dires.

    Le journal a annoncé avoir obtenu copie d'un rapport du Service ukrainien de sécurité (SBU) selon lequel les insurgés avaient évacué des "déchets radioactifs stockés à l'Usine chimique de Donetsk" afin de "créer une bombe sale".

    Cette opération "montre que soit Moscou s'apprête à aggraver le conflit, soit qu'il a perdu le contrôle des rebelles", souligne le quotidien. Si la Russie utilise les accords de Minsk pour masquer la préparation de nouveaux combats, il est nécessaire de réviser complètement les relations entre l'Est et l'Ouest, notamment en durcissant les sanctions contre Moscou, estime le journal.

    Comme la Russie nie catégoriquement être impliquée dans le transport de ces matières radioactives, le Times en déduit que Moscou ne contrôle plus les insurgés. Et cette "imprévisibilité constitue une menace à la sécurité de l'Europe".

    "Poutine estime qu'en créant de l'incertitude au sujet de l'influence russe, il obtient le droit de dicter ses conditions. Il se trompe. Au lieu de cela, il transforme rapidement la Russie en Etat-voyou", estime le journal britannique, persuadé que malgré la cote de popularité très élevée du président russe, son comportement en Ukraine "va sûrement à l'encontre de la volonté de la plupart des Russes".

    Lire aussi:

    Times: Kiev doit combattre ses "milices fascistes"
    Donbass: un chef de patrouille de l'OSCE blessé à Chirokino
    Donbass: les insurgés tentent une nouvelle initiative de paix
    Tags:
    bombe sale, insurgés, London Times, Donetsk, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik