International
URL courte
4372
S'abonner

L'Italie a perdu près de 1,2 milliard d'euros à cause de l'embargo russe, alors que la Russie pourrait constituer un vaste marché pour le commerce des fromages italiens, selon le secrétaire nationale de la Confédération italienne des agriculteurs (CIA) Dino Scanavino.

Selon M. Scanavino, l'Italie a perdu 1,2 milliards d'euros à cause de l'embargo sur les fromages.

"La Russie pourrait être un vaste marché pour le commerce des fromages italiens", a-t-il déclaré. Le secrétaire de la CIA a souligné qu'il fallait absolument surmonter cette crise.

Les sanctions réciproques entre la Russie et les pays occidentaux influeront sur l'économie de l'Italie même après leur levée, a pour sa part estimé le représentant du parti italien Forza Italia, Fabrizio Bertot.

"L'exportation des produits agricoles de l'Italie a baissé de 30%. La chute du rouble a également influencé le secteur touristique. Ainsi, beaucoup moins de touristes russes viennent en Italie", a-t-il déclaré, interrogé par Sputnik.

Selon M. Bertot, même après la levée des sanctions, le problème ne sera pas résolu. "A la fin de la période des sanctions, la Russie aura déjà remplacé nos produits et elle n'importera plus notre mozzarella", a-t-il fait remarquer.

L'homme politique a souligné que l'Italie se rendait compte des conséquences de sa participation aux sanctions mais qu'elle ne pouvait pas l'éviter pour garder ses liens avec l'Union européenne, a conclu M. Bertot.

En représailles aux sanctions occidentales contre la Russie, Moscou a décrété un embargo sur certains produits alimentaires en provenance des Etats-Unis, de l'UE, du Canada, de l'Australie et de la Norvège. La liste de ces denrées a été publiée le 7 août 2014. Elle comprend notamment les produits laitiers, les viandes, les poissons et les fruits et légumes.

Fin juin 2015, l'embargo sur les denrées provenant des pays visés par les contre-sanctions russes a été prorogé jusqu'au 5 août 2016.

Le 29 juin, le président Vladimir Poutine a signé un décret enjoignant aux autorités compétentes de détruire à la frontière les denrées alimentaires acheminés vers la Russie en violation de cet embargo.

Lire aussi:

Embargo russe: les agriculteurs européens ont perdu 5,5 mds EUR
La chute des prix du porc en Europe, conséquence de l'embargo russe
Les agriculteurs français affectés par l'embargo russe
Morano: l’embargo russe a de lourdes conséquences pour l'agriculture française
Tags:
fromages, embargo, sanctions, Forza Italia, Italie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook