Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux de la Grèce et de l'UE

    Crise grecque: la politique allemande divise les Européens

    © REUTERS / Yannis Behrakis
    International
    URL courte
    1326
    S'abonner

    L'approche de fermeté adoptée par l'Allemagne dans les négociations sur la crise grecque divise l'opinion publique européenne, d'après une enquête réalisée par l'institut de sondage YouGov.

    Drapeaux de la Grèce
    © AP Photo / Petros Giannakouris
    Les Britanniques sont particulièrement critiques vis-à-vis de la position de Berlin, 50% des sondés ayant estimé que l'Allemagne avait mal géré la crise. Dans le même temps, 21% des Britanniques ont exprimé des opinions positives à l'égard de la position allemande.

    Seuls les Allemands sont moins favorables envers la politique de leur gouvernement face au problème grec (51% des personnes interrogées). Il est cependant probable que bon nombre d'entre eux sont persuadés que Berlin aurait dû adopter une ligne encore plus dure pendant le marathon des négociations sur la Grèce à Bruxelles.

    Les Scandinaves se sont pour leur part déclarés plus favorables à l'égard de la politique de Berlin qui exigeait notamment qu'Athènes réalise des réformes importantes avant de recevoir de nouveaux prêts internationaux.

    Au Danemark, 51% des sondés ont estimé que le gouvernement de Mme Merkel avait fait du bon travail lors des négociations, tandis que 22% des Danois ont exprimé des opinions négatives. Une majorité des Suédois et des Norvégiens ont également affiché leur soutien à la stratégie allemande.

    En moyenne, l'Allemagne a réalisé le meilleur score parmi les principales parties ayant pris part aux négociations grecques (36% d'opinions favorables en Europe), devant le Fonds monétaire international (28%), la France (25%) et surtout la Grèce dont la position n'est approuvée que par 13% des sondés.

    Lire aussi:

    Le tissu économique grec s'effondre
    Sur insistance du FMI, Bruxelles pourrait alléger la dette grecque
    Expert: crise grecque le futur scénario économique de la France?
    Crise grecque: Washington garde un œil sur l'Europe
    Tags:
    dette grecque, sondage, négociations, crise grecque, Fonds monétaire international (FMI), Angela Merkel, Grèce, Allemagne, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik