International
URL courte
23485
S'abonner

La Société russe d’histoire a publié sur son site Internet le rapport de l’ambassade soviétique au Japon sur les conséquences des bombardements atomiques des villes japonaises d’Hiroshima et Nagasaki en 1945.

Ce mercredi, une table ronde consacrée à la commémoration des bombardements atomiques des villes d'Hiroshima et Nagasaki en 1945 a eu lieu à l'Institut d'état des relations internationales de Moscou. Lors de la réunion, le responsable du ministère russe des Affaires étrangères a déclaré qu'une copie du rapport était offerte à la Société russe d'histoire.

Le président de la Société russe d'histoire et de la Douma fédérale Sergueï Narychkine a proposé de mettre le rapport sur le site Internet l'organisation. Il a ajouté que l'intérêt pour ce sujet est très élevé.

"La bombe atomique et les destructions qui en sont les conséquences ont produit une empreinte énorme sur la population japonaise. Elle est mentionnée dans les écrits de l'empereur et les déclarations officielles du gouvernement japonais comme une des raisons de la capitulation du Japon", lit-on dans le rapport soviétique.

Les participants du groupe soviétique qui s'est rendu à Hiroshima en septembre 1945 ont indiqué dans le rapport que la ville et la station de chemin de fer étaient détruites dans une mesure telle qu'ils n'avaient pas pu s'abriter de la pluie à laquelle ils ont fait face le jour de leur arrivée. Ils ont comparé la ville à une "plaine brûlée".

Le groupe a noté que dans un rayon d'un kilomètre autour de l'explosion de la bombe tout ce qui vit était complétement détruit, et plus loin des hommes avaient également été blessés gravement.

La ville de Nagasaki séparée en deux parties par une colline a vu des destructions d'ampleur différente dans chacune des parties, et la nouvelle partie de la ville a subit des destructions plus importantes, lit-on dans le rapport.

Les bombardements atomiques des villes d'Hiroshima et Nagasaki par les forces américaines ont eu lieu en août 1945. Les bombes atomiques ont fait 140.000 tués à Hiroshima et 74.000 à Nagasaki. La plupart des victimes étaient des civils. Les Cérémonies de la paix se tiennent chaque année à Hiroshima et Nagasaki pour commémorer ces évènements tragiques.

Lire aussi:

Le Japon participera à la prochaine «guerre américaine»
Japon: projets de loi de défense "sans précédent" depuis 1945
Fête de la Victoire à Pékin: le Japon boudera la cérémonie
La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Tags:
bombe atomique, bombardements, 70e anniversaire des bombardements nucléaires d'Hiroshima et Nagasaki, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook