International
URL courte
2218
S'abonner

La branche égyptienne du groupe terroriste Etat islamique a menacé d'exécuter un Croate travaillant pour un groupe français, enlevé fin juillet.

Mercredi, l'organisation a mis en ligne une vidéo montrant un otage agenouillé à côté d'un homme cagoulé, armé d'un couteau. L'otage portant une tenue orange, qui se présente comme Tomislav Salopek, annonce qu'il sera exécuté dans 48 heures par ses ravisseurs si le gouvernement égyptien ne libère pas "des femmes musulmanes" emprisonnées.

Selon le journal croate Glas Slavonije, il s'agit du géodésiste du groupe français de services pétroliers CGG âgé de 31 ans. Le 22 juillet dernier, la voiture dans laquelle il se dirigeait au travail aurait été bloquée par des hommes armés dans un quartier du Caire.

Le quotidien croate Jutarni List indique pour sa part que M.Salopek est originaire du village de Vrpolje, dans l'est de la Croatie et qu'il travaille depuis huit mois pour la compagnie française. Selon le journal Vecernji List, il a travaillé auparavant pour la même compagnie en Pologne.

Les djihadistes de l'EI opérant en Egypte ont revendiqué la plupart des attentats spectaculaires visant les forces de l'ordre égyptiennes depuis l'éviction du président islamiste Mohamed Morsi, notamment dans le nord de la péninsule du Sinaï. Ces attaques ont fait des centaines de morts parmi les policiers et les soldats.

Le 11 juillet, la branche égyptienne de l'EI a revendiqué un attentat à la voiture piégée contre le consulat d'Italie au Caire qui a tué un civil, la première attaque contre une représentation diplomatique depuis l'éviction de M.Morsi.

Lire aussi:

L'EI exécute 21 chrétiens égyptiens en Libye
Egypte: un groupe extrémiste prête allégeance à l'EI
Libye: 200.000 combattants pourraient rejoindre l'Etat islamique
Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Tags:
Sinaï, Egypte, Croatie, Mohamed Morsi, Tomislav Salopek, Etat islamique, CGG, djihadisme, terrorisme, otage, attentat, menaces
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook