International
URL courte
Disparition du Boeing malaisien lors du vol MH370 (67)
5119
S'abonner

Le fragment d'aile retrouvé sur une plage de l'île de la Réunion est bien celui du Boeing du vol MH370 de Malaysia Airlines, mystérieusement disparu au-dessus de l'océan Indien en mars 2014 avec 239 personnes à bord, a annoncé mercredi le premier ministre malaisien.

"Aujourd'hui, 515 jours après la disparition de l'avion, c'est le cœur lourd que je dois vous annoncer qu'une équipe internationale d'experts a conclu que le débris trouvé sur l'île de la Réunion provient effectivement du vol MH370", a affirmé le premier ministre malaisien Najib Razak lors d'une conférence organisée au milieu de la nuit à Kuala Lumpur.

Les autorités malaisiennes ont affirmé dès dimanche qu'il s'agissait d'un fragment de Boeing 777. Selon la justice française, "il existe de très fortes présomptions pour que le flaperon appartienne bien au vol MH370". Et ce pour deux raisons.

"Les représentants du constructeur aéronautique Boeing ont confirmé que le flaperon provenait bien d'un appareil Boeing 777, et ce en raison de ses caractéristiques techniques: dimension, couleur, structure des joints", a précisé le procureur adjoint de la République au parquet de Paris, Serge Mackowiak.

La deuxième raison évoquée par le procureur adjoint est que "les représentants de la compagnie Malaysia Airlines ont communiqué des éléments de la documentation technique du Boeing 777 du vol MH370. Sur cette base, il a été permis d'effectuer un rapprochement entre la pièce examinée par l'expert et le flaperon du Boeing 777 du vol MH370, au regard de leur caractéristiques techniques communes".

Le 8 mars 2014, un Boeing 777 de Malaysia Airlines a décollé de Kuala Lumpur à 0h40 locales (16h40 GMT) avec 227 passagers et 12 membres d'équipage en direction de Pékin. Vers 1h30 (17h30 GMT) les systèmes de radar, tels que le transpondeur, étaient débranchés. L'appareil figurait encore sur les radars militaires à 2h15 (18h15 GMT), changeant de cap en direction de la Malaisie, puis vers l'océan Indien.

Le mystère reste toutefois complet sur les raisons qui ont provoqué le brusque changement de cap de l'appareil. Selon certaines versions, il aurait été effectué par l'un des pilotes ou une autre personne se trouvant dans le cockpit. Il n'est toutefois pas exclu que le changement de cap ait été inclus dans le plan de vol.

Parmi les passagers du vol MH370 figuraient des citoyens de 13 pays, notamment la Russie, l'Australie, la Chine, la Malaisie, l'Indonésie, la France, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l'Ukraine, les Etats-Unis, l'Italie, les Pays-Bas et l'Autriche.

Dossier:
Disparition du Boeing malaisien lors du vol MH370 (67)

Lire aussi:

Vol MH370: l’hypothèse de l’erreur humaine confirmée
MH370: un numéro partiel "confirme" que le débris vient d'un Boeing 777
MH370: le débris d'avion retrouvé à La Réunion proviendrait d'un Boeing
Plus de 80 CRS choisissent de dormir dans leur fourgon plutôt quand dans une caserne jugée «trop sale»
Tags:
La Réunion, Najib Razak, Serge Mackowiak, Malaysia Airlines, MH370
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook