Ecoutez Radio Sputnik
    Des djihadistes de l'EI en Syrie

    Lutte contre l'EI: Washington déplore le manque d’implication de la Russie

    © AP Photo / Raqqa Media Office
    International
    URL courte
    31150
    S'abonner

    Le département d'Etat US regrette que la Russie ne soit pas activement impliquée dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique.

    Selon le porte-parole de la diplomatie américaine Mark Toner, Washington espère que Moscou déploiera plus d'efforts en vue d'endiguer la propagation de l'EI en Syrie et en Irak.

    Une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis réalise depuis août 2014 des frappes aériennes contre les positions des extrémistes de l'EI en Irak et depuis septembre en Syrie. L'Etat islamique contrôle à présent de larges pans de territoire dans les deux pays.

    "Jusqu'à présent, la Russie n'était pas activement impliquée dans les actions de la coalition ou dans la lutte contre l'EI, et nous souhaitons voir une implication plus importante de la part de Moscou", a indiqué M.Toner lors d'une conférence de presse.

    Le président américain Barack Obama a récemment annoncé avoir mis au point une nouvelle stratégie de lutte contre l'Etat islamique, qui devrait être rendue publique prochainement. Barack Obama a en outre autorisé l'utilisation de l'aviation américaine en vue de protéger les forces d'opposition syrienne face aux troupes gouvernementales et aux djihadistes de l'Etat islamique.

    Plus tôt dans la semaine, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a exposé à Doha un plan de lutte contre l'Etat islamique élaboré par Vladimir Poutine. Le Kremlin propose notamment de créer "un vaste front antiterroriste dans le cadre de la législation internationale" en vue d’endiguer la propagation du terrorisme "en Syrie, en Irak et dans d'autres pays de la région".

    Moscou estime qu'une telle coalition devra réunir, entre autres, l’armée irakienne, les troupes gouvernementales syriennes, et les milices kurdes. Conformément au projet russe, la coalition devrait agir avec un mandat de l'Onu.

    La semaine dernière, le Comité national antiterroriste russe (NAK) a annoncé que huit membres de l'Etat islamique avaient été éliminés par les forces spéciales dans la République d'Ingouchie (Caucase du Nord). Il s'agit de combattants du groupe Emirat du Caucase qui ont prêté allégeance à l'EI via une vidéo publiée en juin 2015.

    En novembre 2014, les djihadistes de l'EI ont publié un message vidéo dans laquelle ils menaçaient d'étendre leur "califat" autoproclamé dans plusieurs régions syriennes et irakiennes ainsi que dans le Caucase russe.

    Lire aussi:

    Etat islamique: Poutine et Erdogan appellent à coordonner les efforts
    Londres veut intensifier sa lutte contre l'Etat islamique en Syrie
    Sondage en Russie: Moscou et l'Occident doivent lutter ensemble contre l'EI
    La Russie et l'Irak uniront leurs efforts dans la lutte contre l'EI
    Tags:
    Mark Toner, coalition, lutte antiterroriste, djihadisme, terrorisme, Comité national antiterroriste russe (NAK), Kremlin, présidence américaine, Etat islamique, Vladimir Poutine, Sergueï Lavrov, Barack Obama, Syrie, Irak, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik