Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Donald Trump exclu d'une réunion après des remarques sexistes

    © AFP 2019 KENA BETANCUR
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    3713

    Le candidat républicain Donald Trump a provoqué un tollé parmi les républicains en raison de remarques jugées sexistes, qui ont choqué ses collègues au point d’annuler son invitation à un important rassemblement politique.

    Le milliardaire américain Donald Trump, prétendant à la Maison Blanche, a provoqué un scandale en déclarant vendredi qu'une journaliste star de la chaîne Fox News lui avait posé des questions "injustes" lors du débat télévisé organisé jeudi.

    "On pouvait voir du sang sortir de ses yeux, du sang sortir de son… où que ce soit", a-t-il dit sur CNN à propos de Megyn Kelly qui l'avait interrogé sur des insultes sexistes proférées par le passé.

    Le milliardaire a depuis indiqué sur Twitter qu'il voulait dire que du sang sortait de son nez.

    Suite à ces déclarations, des sympathisants républicains qui l'avaient invité à parler samedi lors d'un meeting à Atlanta ont annulé son invitation.

    "Bien que j'apprécie personnellement Donald Trump, sa remarque à propos de Megyn Kelly sur CNN va trop loin", a écrit Erick Erickson, rédacteur en chef d'un site proche des républicains, RedState, qui organise le rassemblement.

    Les collègues républicains de M. Trump l'ont sévèrement critiqué. Ainsi, l'ancienne PDG de Hewlett-Packard et seule femme en lice dans la primaire républicaine, Carly Fiorina, a qualifié la démarche de Donald Trump d'"inexcusable".

    Encore plus ferme, le sénateur républicain de Caroline du Sud, Lindsey Graham, a jugé que M. Trump avait "déjà plus que dépassé les bornes".

    "En tant que parti, nous ferions mieux de risquer de perdre l'élection présidentielle sans Donald Trump que d'essayer de la gagner avec lui", a déclaré le sénateur.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Donald Trump face à la nomenklatura américaine
    USA: la popularité du candidat républicain Donald Trump monte en flèche
    Présidentielle US: premier grand débat des candidats républicains
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    républicains, scandale, présidence américaine, Megyn Kelly, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik