Ecoutez Radio Sputnik
    La police a bloqué la marche en mémoire de Michael Brown à Ferguson, le 9 août 2015

    Ferguson: des tirs lors d'une marche de commémoration

    © REUTERS / Rick Wilking
    International
    URL courte
    Protestations de Ferguson (17)
    5011
    S'abonner

    Une marche en mémoire d'un adolescent noir assassiné par un policier s'est tenue dimanche à Ferguson (Missouri, Etats-Unis).

    La marche en mémoire de Michael Brown, adolescent assassiné par un policier il y a un an, a été interrompue par une série de tirs, a rapporté dimanche Reuters.

    La police a bloqué la marche afin d'examiner les lieux. Selon elle, les tireurs ne ciblaient pas les manifestants, la fusillade n'étant pas liée à la marche.

    Les tirs ont été entendus près de l'église — point d'arrivée de la marche où devait se tenir un service commémoratif. Près de six tirs auraient été effectués depuis une voiture qui passait à proximité. Suite à l'accident, deux personnes ont été blessées.

    Durant la "marche silencieuse" organisée en mémoire de Michael Brown, des milliers de manifestants, noirs et blancs, ont rendu hommage au mort en observant quatre minutes et demie de silence — le temps exact pendant lequel le corps de l'adolescent assassiné gisait par terre. Un mémorial a été installé sur le site de l'assassinat de l'adolescent noir, où les participants de la marche ont apporté des bougies et des peluches.

    Des marches se sont également tenues à New York, dans le quartier de Brooklyn, et dans d'autres villes.

    L'adolescent noir a été assassiné par un policier blanc le 9 août 2014. L'incident a provoqué des manifestations massives. Le 24 novembre 2014, le jury d'assises a refusé d'inculper le policier Darren Wilson, ce qui a abouti à des affrontements entre les manifestants et la police. Le 4 mars 2015, Darren Wilson a été innocenté et l'affaire a été close.

    A partir du deuxième semestre 2014, les troubles provoqués par des bavures policières ayant abouti à la mort des personnes non-armées des quartiers pauvres des Etats-Unis sont devenus assez fréquents.

    Un autre incident qui a eu un retentissement considérable dans la société américaine est la mort d'Eric Garner suite à son arrestation par un policier US. L'homme était asthmatique. Sa dernière phrase "I can't breathe (Je ne peux pas respirer)", qu'on entend sur des vidéos enregistrées par des passants, a été reprise comme slogan lors des marches réunissant plusieurs milliers de personnes.

    En 2015, les policiers américains ont causé la mort de 385 personnes, dont 49 personnes n'étaient pas armées et 13 personnes portaient des armes jouets. Les policiers ont été inculpés dans seulement trois cas sur 385.

    Dossier:
    Protestations de Ferguson (17)

    Lire aussi:

    Bavures de la police US: les psychologues à la rescousse
    Etats-Unis: un afro-américain tué par la police près de Baltimore
    Etats-Unis: intervention musclée de la police contre des adolescents
    Ferguson: de profonds problèmes systémiques de la société US (Moscou)
    Tags:
    meurtre, pouvoirs, fusillade, manifestation, victimes, police, Ferguson, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik