International
URL courte
15286
S'abonner

Le pays scandinave le plus riche en termes de PIB par habitant se trouve au seuil d'une crise qui pourrait être la plus importante de ces dernières décennies.

L'agence Bloomberg, qui se réfère aux données de la Direction de la statistique de Norvège, indique que les recettes pétrolières norvégiennes (500 milliards de couronnes, ou 60 mds USD) ont en 2014 largement devancé les autres sources de revenus budgétaires.

Ainsi, les revenus cumulés par la production manufacturière se sont élevés environ 337 mds de couronnes en 2014, tandis que l'industrie forestière, la pêche et l'agriculture n'ont conjointement rapporté que 40 mds de couronnes au budget national.

Dans ce contexte, il n'y a rien d'étonnant à ce que la plongée actuelle des prix de pétrole sous la barre des 50 dollars le baril ait eu des répercussions considérables sur l'économie du royaume, constatent les analystes de Bloomberg. Le taux de chômage dans le pays a retrouvé son dernier niveau record de 4,3%, enregistré il y a onze ans. Le nombre de chômeurs a même sans doute augmenté davantage suite à la nouvelle chute des prix pétroliers en juillet-août dernier.

La baisse des prix de l'or noir n'est qu'un des problèmes auxquels est aujourd'hui confrontée la Norvège, souligne l'agence. Les économistes évoquent également la possible émergence d'une bulle spéculative sur le marché immobilier norvégien, qui connaît une hausse des prix incessante depuis une vingtaine d'années.

Lire aussi:

La Norvège veut continuer de coopérer avec la Russie
Sanctions antirusses: la Norvège solidaire de l'UE
Pétrole: nouvel effondrement des cours en perspective?
Chute du pétrole: certains pays pourraient réviser leur politique fiscale
Tags:
budget, crise économique, chômage, pétrole, Norvège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook