Ecoutez Radio Sputnik
    Arctique

    Arctique: la Russie joue franc-jeu et agace l’Occident

    © Sputnik . Nikolai Zaitsev
    International
    URL courte
    23504
    S'abonner

    La Commission de l'Onu pour les frontières du plateau continental arctique a accepté la demande modifiée récemment déposée par la Russie.

    La demande d'extension du plateau continental arctique déposée récemment par la Russie auprès de l'Onu sera examinée avec prudence compte tenu des relations tendues entre Moscou et l'Occident, a rapporté le quotidien norvégien Aftenposten.

    Le fait que la Russie ait fait sa demande auprès de l'Onu est un signal positif, démontrant que le pays respecte la Convention des Nations unies sur le droit de la mer et les règles de la Commission de l'Onu pour les frontières du plateau continental, a fait remarquer le journal.

    Effectivement, des chercheurs norvégiens et des hommes politiques approuvent le désir de la Russie de suivre honnêtement les règles du jeu en Arctique.
    Pourtant, il semble inévitable que la demande russe sera examinée avec un certain scepticisme en raison des relations tendues entre les pays occidentaux et la Russie. Dans ce contexte, le document peut être perçu comme un défi, a souligné Aftenposten.

    Le processus de dépôt de la demande, conforme au droit international, joue un rôle non-négligeable pour assurer l'attitude positive de l'Occident, traditionnellement méfiant envers la politique russe, a rajouté le journal.

    Le 4 août, la Russie a déposé à l'Onu une demande modifiée d'extension du plateau continental arctique via le rattachement de la dorsale de Lomonossov et d'autres entités qu'elle considère comme de nature continentale.

    La Russie revendique une région du plateau riche en hydrocarbures qui comprend les dorsales de Lomonossov et de Mendeleïev depuis 2001. Pourtant, la demande faite auparavant avait été rejetée en raison du caractère insuffisant des informations fournies.

    En décembre 2014, le Danemark et son autonomie, le Groenland, ont déposé une demande de délimitation de la frontière extérieure de leur plateau continental dans l'océan Glacial arctique. Les Etats-Unis, le Canada ainsi que la Norvège font aussi partie des cinq pays à avoir également des secteurs arctiques.

     

    Lire aussi:

    Arctique: Washington en passe de perdre la guerre non déclarée face à Moscou
    L'Arctique déclarée zone de pêche interdite
    Arctique: les USA incapables de faire face à la Russie
    Tags:
    fondements du droit international, diplomatie, hydrocarbures, plateau continental, ONU, Danemark, Canada, États-Unis, Moscou, Russie, Arctique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik