Ecoutez Radio Sputnik
    Expert américain: les USA ont aidé à faire naître l’EI

    Naissance de l’EI: un ex-chef du renseignement US accuse les Etats-Unis

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    10355
    S'abonner

    Selon l’ancien chef de l’Agence du renseignement de la défense (DIA) américaine Michael Flynn, les Etats-Unis n’ont pas empêché la formation de groupes antigouvernementaux en Syrie qui ont ensuite évolué pour faire naître l’Etat islamique, malgré l’avertissement secret de 2012, lit-on sur le site fr.awdnews.com.

    M.Flynn a confirmé les soupçons à l'encontre des Etats-Unis selon lesquels les responsables américains avaient surveillé l'émergence des groupes djihadistes dans l'opposition syrienne. L'ancien chef de la DIA pense que le gouvernement américain n'a pas assez porté attention aux déclarations de l'agence, notamment celles dans le rapport à ce sujet paru en août 2012.

    "Je crois que c'était délibéré. Et pour moi, c'était une décision intentionnelle", a indiqué M.Flynn cité par le site fr.awdnews.com.

    Le rapport secret de l'agence estimait que "les salafistes, les Frères musulmans et Al-Qaïda en Irak étaient les forces les plus importantes de l'insurrection en Syrie" avec le soutien des pays occidentaux, ceux du Golfe et de la Turquie.

    Le document qui avait dévoilé une analyse de la situation à l'été 2012 a été récemment déclassifié d'après la loi sur la liberté de l'information.

    "L'Etat islamique de l'Irak pourrait aussi déclarer un Etat islamique grâce à ses liens avec d'autres organisations terroristes en Irak et en Syrie, ce qui mettrait en danger l'unification de l'Irak et la protection de son territoire", lit-on dans le rapport de 2012 cité par le site fr.awdnews.com.

    Les groupes terroristes mentionnés dans ce rapport de 2012 ont plus tard créé l'Etat islamique et le Front Al-Nosra, un groupe islamique fidèle à Al-Qaïda. Et le département d'Etat américain vient d'accuser officiellement le gouvernement de Damas d'être responsable de la montée en puissance de l'Etat islamique, juste cinq jours avant les révélations de M.Flynn.

    Lire aussi:

    Etat islamique: Téhéran et Ankara pourraient faire front commun
    Ankara se prépare à combattre l'Etat islamique en Syrie
    Syrie: les USA vont-ils aussi bombarder les troupes d'Assad?
    L'Etat Islamique: outil de déstabilisation géopolitique?
    Tags:
    terrorisme, Al-Qaïda, Etat islamique, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik