Ecoutez Radio Sputnik
    Le groupe extrémiste Boko Haram

    L'Algérie solidaire du Nigéria en lutte contre les islamistes de Boko Haram

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    1200
    S'abonner

    L'Algérie condamne fermement l'attentat perpétré contre un marché au nord-est du Nigéria, et réaffirme son "refus absolu" du terrorisme, déclare le ministère algérien des Affaires étrangères.

    Les autorités algériennes dénoncent fermement et sans réserve l'attaque terroriste perpétrée mardi contre le marché du village de Sabon Gari, au nord-est du Nigéria, qui a fait près de 50 morts et plus de 50 blessés, déclare mercredi la diplomatie algérienne. 

    "L'Algérie tient à réaffirmer son refus absolu du terrorisme aveugle qui n'épargne aucune région du monde, et exprime son indignation face à cet acte terroriste, ignoble, lâche et barbare (…) L'Algérie s'engage à soutenir pleinement le peuple et le gouvernement nigérians dans leur lutte contre les groupes extrémistes qui sèment la terreur au milieu des civils", lit-on dans le communiqué. 

    Selon la police et l’armée, l'explosion de mardi, dont le bilan risque de s’alourdir d’ici les prochains jours, en raison de la gravité des blessures de certaines personnes, porte la marque de Boko Haram, groupe islamiste ayant par le passé ciblé des stations de bus, des mosquées et des églises. 

    Une nouvelle vague de violences frappe le nord-est du Nigeria depuis l'investiture, le 29 mai dernier, du président Muhammadu Buhari, qui a érigé en priorité la lutte contre les islamistes. En deux mois, plus de 800 personnes y ont été tuées. 

    Les islamistes ont multiplié ces dernières semaines les attentats-suicide meurtriers au Nigeria, au Cameroun et au Tchad. 

    L'insurrection du groupe islamiste Boko Haram et sa répression par les forces de l'ordre nigérianes ont fait plus de 15.000 morts depuis 2009. 

    En mars dernier, Boko Haram a prêté allégeance au groupe djihadiste Etat islamique (EI).

    Lire aussi:

    Nigeria: Boko Haram s'empare d'une base militaire
    Nigeria: Boko Haram enlève plus de 400 femmes et enfants
    Boko Haram: le Pentagone critique le Nigeria
    Tags:
    islamisme, terrorisme, attentat, Etat islamique, Boko Haram, Muhammadu Buhari, Sabon Gari, Algérie, Nigeria
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik