Ecoutez Radio Sputnik
    Station de gaz

    Kiev saura-t-il se passer du gaz russe pour affronter l'hiver?

    © Sputnik. Ilyia Pitalev
    International
    URL courte
    11254

    Les températures moyennes durant l'hiver ukrainien avoisinent les -3 °C à -6°C, et Kiev s'inquiète de ses sous-capacités pour chauffer les habitations.

    Face à la crise, l'attente d'une nouvelle saison d'hiver pour les Ukrainiens coïncide avec de grands problèmes touchant le réseau de chauffage. Dans ce cadre, le gouvernement ukrainien a l'intention d'examiner à nouveau les normes de température aux locaux d'habitation. Au lieu des +18°C habituels, les autorités comptent établir une norme de +16°C.

    Le Conseil des ministres de l'Ukraine a déjà donné un mandat en ce sens au ministère du Développement régional et au ministère de la Santé. Pourtant, les spécialistes des services concernés seront obligés de donner des explications sur la nécessité d'une telle initiative aux usagers, d'autant que dans le même temps, les tarifs de l'électricité augmenteront à nouveau.

    Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a mené une réunion le 3 août dernier au cours de laquelle il a déclaré que c'était bientôt l'hiver et qu'il voyait deux scénarios: l'un "mauvais" et l'autre "très mauvais".

    "Mauvais — c'est en-dessous de —5°C et très mauvais, de —20°C", a-t-il annoncé.

    Il n'y a pas assez de stocks de charbon pour les centrales thermiques ukrainiennes, que ce soit dans la première hypothèse (qui nécessiterait 7 millions de tonnes) ou dans la seconde (11 millions). Et ce alors qu'il y a actuellement près de 1,5 million de tonnes de charbon dans les entrepôts ukrainiens. De plus, les trois centrales thermiques ont été déjà fermées à cause du manque de combustible dans le pays.

    Lire aussi:

    L'Ukraine suspend ses importations de gaz russe
    Gaz russe: l'Ukraine verse 15 M USD à titre de prépaiement
    Trump veut livrer des «millions de tonnes» de charbon en Ukraine
    Tags:
    chauffage, crise énergétique, tarifs de l'électricité, charbon, gaz, Arseni Iatseniouk, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik