Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau finlandais

    Une blague raciste des nazis finlandais n’entrave pas la circulation routière

    © Fotolia/ Nils Ehnert
    International
    URL courte
    71600814

    Le 13 août, la police finlandaise a enfin enlevé une pancarte portant l'inscription: "Qu'est-ce qui sépare les gens des animaux? La mer Méditerranée".

    Trois jours s'étaient écoulés avant que cette inscription raciste ait enfin été retirée, la police finlandaise refusant de le faire au motif qu'elle n'entravait pas la circulation routière.

    Timofeï Sergueïtsev, méthodologue, philosophe, membre du Club Zinoviev de Rossiya Segodnya
    © Sputnik. Vladimir Trefilov
    Installée à côté de l'autoroute reliant Nokia à Ylöjärvi, la pancarte est l'œuvre de l'organisation néonazie Résistance finlandaise (Suomen vastarintaliike) qui a qualifié ce geste de "blague du mois". Les néonazis ont en outre annoncé sur leur site internet qu'ils avaient installé des affiches similaires le long de nombreuses routes du pays et que chaque semaine, ils distribuaient des tracts en vue de populariser leur mouvement. La Résistance finlandaise a même fait remarquer, sur un ton tout aussi plaisant, qu'elle ne savait pas de quelle côté de la Méditerranée vivent les gens et les animaux.

    Selon l'inspecteur-chef de la Police centrale de Finlande, Ilkka Laasanen, l'affiche a été retirée pour avoir provoqué le mécontentement du public.

    Les policiers sont en train d'étudier si l'inscription contestée constitue une incitation à la haine raciale ou non. Si elle ne l'est pas, ils seront obligés de la remettre à sa place.

    Rappelons que le 1er août, les militants de la Résistance finlandaise ont provoqué des troubles dans la ville de Jyväskylä. Trente manifestants ont été interpellés et sept autres, cinq Finlandais et deux Suédois, arrêtés. Le premier ministre du pays, Juha Sipilä, a alors déclaré qu'une organisation recourant à la violence n'a pas le droit d'exister.

    Lire aussi:

    Poutine: les tentatives de réhabiliter les nazis sont totalement inacceptables
    Ukraine: des hackers dévoilent les crimes des nationalistes
    Dortmund: la droite radicale patrouille dans les rues
    La communauté internationale préoccupée par le regain de racisme (Moscou)
    Tags:
    racisme, nazis, Finlande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik