Ecoutez Radio Sputnik
    Bataillon ukrainien Azov

    Blogueur US: des officiers occidentaux font la guerre dans le Donbass

    © Sputnik. Evgeny Kotenko
    International
    URL courte
    9060231169

    Des mercenaires et des militaires de carrière occidentaux aideraient les troupes de Kiev à lutter contre les insurgés du Donbass.

    Des militaires de l'UE et de l'Otan participent aux hostilités dans l'est de l'Ukraine, aux côtés des troupes de Kiev, a déclaré un blogueur américain, Steven Laack, qui a étudié plusieurs forums de discussion sur Internet, notamment le forum flashback.org où s'expriment les personnes ayant participé à la guerre dans le Donbass.

    Selon M.Laack, un vétéran suédois du bataillon ukrainien Azov, dont le nom d'utilisateur est Sinkomies, a confirmé que des officiers et des agents secrets européens sont intégrés dans les unités de volontaires ukrainiens.

    D'après Sinkomies, membre du Hemvärnet (organisation militaire volontaire relevant du ministère suédois de la Défense), des agents du Service de la sûreté suédoise (Säpo) se trouvent dans l'est de l'Ukraine – leurs parents se sont plaints en ligne qu'ils n'arrivaient pas à les contacter en Ukraine.

    Des officiers de Pologne et des pays baltes soutiennent aussi les forces de Kiev. Les noms d'au moins trois d'entre eux ont été identifiés, affirme Steven Laack sur son blog Doubting Steven. Ce sont Jan Dombrovskiy, Lukas Voycehoskiy et Thomas Novak de l'unité de commandos polonaise JWK. Ils ont participé aux combats près d'Ouglegorsk, de Logvinovo, de Debaltsevo et de Chirokino.

    La plupart des étrangers sont des mercenaires, mais il y a aussi ceux qui sont prêts à faire la guerre sans aucune récompense, précise le blogueur.

    Plusieurs membres du forum ont déclaré que Kiev délivrait des papiers d'identité et des uniformes ukrainiens à certains combattants étrangers. En cas de décès, il serait difficile d'obtenir des informations sur ces personnes, souligne M.Laack. Il y a même des témoignages selon lesquels des militaires ukrainiens tuaient leurs compagnons d'armes étrangers qui risquaient d'être capturés par les insurgés du Donbass.

    Le Service de sécurité ukrainien est chargé de surveiller les activités des officiers étrangers en Ukraine. Mais un Italien, qui a participé aux hostilités dans le Donbass, a déclaré au journal Corriere della Sera, qu'il y avait "des hommes dont il était interdit de parler" au début d'une discussion sur la présence d'Européens et d'Américains en Ukraine.

    Beaucoup de commentaires contraires à la version officielle du conflit en Ukraine ont été censurés sur flashback.org. Mais le fait que les commentaires pro-ukrainiens ont été maintenus permet de comprendre la politique des censeurs, note le blogueur. En plus, certains commentaires écrits avec beaucoup de caractères cyrilliques n'ont pas été supprimés et d'autres informations sont toujours disponibles dans le cache de Google. Tout cela montre le niveau d'engagement des pays occidentaux dans la guerre civile en Ukraine, d'après le blogueur.

    Les Italiens, Suédois, Français, Britanniques et Polonais qui font la guerre dans le Donbass estiment qu'ils ne défendent pas l'Ukraine, mais l'ensemble de la civilisation occidentale. Ils font l'amalgame entre le conflit en Ukraine et les hostilités au Proche-Orient. "L'idée consiste à jeter de l'huile sur le feu dans les régions situées loin de chez eux", indique M.Laack.

    Selon lui, cette politique a l'air de répondre aux intérêts de l'Occident, mais les combattants rapportent cette idéologie radicale d'Ukraine ou du Proche-Orient en Europe et aux Etats-Unis. L'importation de l'ultranationalisme ukrainien est aussi dangereuse que celle de l'islamisme. En fin de compte, "peu importe qui vous attaquera — un partisan de Breivik ou un membre de l'EI — et quels sont ses slogans", ajoute M.Laack. Les Européens et Américains ayant combattu dans le Donbass peuvent toujours poursuivre la guerre dans leurs pays "au nom de la civilisation occidentale", conclu le blogueur.

    Lire aussi:

    Ukraine: des mercenaires étrangers pris au piège à Debaltsevo
    Ukraine: l'UE redoute de reconnaître la présence de mercenaires pro-Kiev (expert)
    Qui sont les mercenaires dans l'est de l'Ukraine?
    Tags:
    guerre, militaires, mercenaires, Hemvärnet, bataillon Azov, Säkerhetspolisen, OTAN, Union européenne (UE), Steven Laack, Pologne, Suède, Europe, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik