Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de la Corée du Nord

    Pyongyang affirme disposer d'une "arme inconnue"

    © Flickr/ (stephan)
    International
    URL courte
    482037910515

    Les autorités nord-coréennes se déclarent prêtes à riposter à la tenue des exercices conjoints américano-sud-coréens en employant une "arme destructrice" jamais vue.

    Ces menaces interviennent sur fond de regain de tensions dans la région suite à une attaque à la mine antipersonnel imputée par Séoul à Pyongyang et de l'annonce d'un prochain exercice militaire conjoint entre la Corée du Sud et les Etats-Unis.

    "Les Etats-Unis doivent se rendre compte du fait qu'un durcissement des sanctions et du blocus à l'égard de la République populaire démocratique de Corée entraînera une réponse plus décisive et plus destructrice", a déclaré un porte-parole du Comité de la défense nationale.

    Selon lui, la Corée du Nord est aujourd'hui une "force imbattable" qui dispose d'armes défensives et offensives "inconnues au monde".

    Une présentatrice de la télévision officielle nord-coréenne a également appelé les Etats-Unis à renoncer "immédiatement" à la tenue de manœuvres militaires s'ils souhaitait "que leur continent soit en sécurité".

    Plus tôt dans la semaine, la Corée du Sud a ordonné la reprise de la guerre de propagande à sa frontière avec le Nord en représailles à des explosions de mines le 4 août dans lesquelles deux de ses soldats ont été mutilés.

    Pyongyang, qui dément toute implication dans ces explosions, a pour sa part exigé que Séoul arrête sa guerre de propagande sous peine de déclencher une action militaire sous la forme de "frappes aveugles".

    Lire aussi:

    Séoul teste un missile capable de frapper tout endroit en Corée du Nord
    Corée du Nord: Obama invité à venir chercher des armes biologiques
    Pyongyang-Séoul: je t’aime, moi non plus
    Nucléaire coréen: Pyongyang accuse Washington de mentir
    Tags:
    armements, attentat, tensions, propagande, exercices militaires, sécurité, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik