Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov et Mohammad Javad Zari

    Russie-Iran: négociations dans une "nouvelle réalité politique"

    © AP Photo / Ebrahim Noroozi
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    8442
    S'abonner

    Les chefs de diplomatie russe et iranien se rencontrent pour la première fois depuis la signature, le 14 juillet à Vienne, de l'accord prévoyant de limiter au nucléaire civil le programme iranien en échange d'une levée progressive des sanctions internationales imposées à l'Iran.

    Les négociations lundi à Moscou entre les ministres russe et iranien des Affaires étrangères se sont déroulées dans une "nouvelle réalité politique", après l'adoption à Vienne du Plan d'action commune complet sur le dossier nucléaire de l'Iran, souligne le politologue russe Vladimir Sajine. 

    "C'est la première rencontre entre Sergueï Lavrov et Mohammad Javad Zarif après l'adoption le 14 juillet 2015 de l'accord de Vienne, soit du "Plan d'action commune complet", par les Six et Téhéran, qui marque une nouvelle étape très importante dans l'histoire contemporaine de l'Iran", a déclaré l'expert. 

    Et d'ajouter que le renforcement de la confiance en la République islamique, et tout particulièrement dans le domaine nucléaire, et la levée progressive des sanctions économiques frappant l'Iran, prévue par l'accord de Vienne, offraient de nouvelles possibilités pour approfondir la coopération de l'Iran avec le reste du monde. 

    MM.Lavrov et Zarif ont notamment discuté de l'accord nucléaire, de la guerre qui fait rage actuellement en Syrie et de la coopération bilatérale dans différentes domaines. 

    Les deux ministres ont notamment évoqué les perspectives de coopération dans les domaines de la politique, de l'économie et de la défense. Ils ont également abordé le conflit syrien ainsi que les livraisons en Iran de S-300 PMU-2 russes (systèmes mobiles multicanaux de missiles sol-air).

    Auparavant, M.Zarif a fait savoir que le gouvernement iranien comptait poursuivre la coopération avec la Russie dans le domaine des livraisons du système d'arme sol-air S-300 PMU-2 et espérait élargir le partenariat avec Moscou dans le domaine de la défense.

    Suite à l'introduction de sanctions interdisant les exportations d'armes et d'équipement militaire vers l'Iran, la fourniture des systèmes S-300 ont été suspendue. En avril 2015, le président russe Vladimir Poutine a signé un décret autorisant les livraisons. 

    L'accord du 14 juillet conclu à Vienne entre l'Iran et six grandes puissances (Grande-Bretagne, Etats-Unis, France, Russie, Chine et Allemagne) prévoit de limiter au nucléaire civil le programme iranien en échange d'une levée progressive et réversible des sanctions internationales imposées à son économie depuis 2006.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)

    Lire aussi:

    La Russie et l'Iran comptent intensifier leur coopération
    La Russie, les USA et Assad réunis par l'Iran
    S-300 russes pour l’Iran : une piqure de rappel du poids de la Russie
    Tags:
    accord, nucléaire, Vladimir Sajine, Mohammad Javad Zarif, Sergueï Lavrov, Syrie, Iran, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik