International
URL courte
La crise financière en Grèce (237)
1125
S'abonner

Depuis le début de cette année, un seul fonds d’investissements parmi les 35 qui travaillaient sur les actions grecques a dégagé des bénéfices, a annoncé l’agence Bloomberg ce lundi.

Le fonds d'investissements MetLife Alico M&S Domestic Equity a été le seul des 35 fonds orientés vers les actions grecques qui a réussi à dégager des bénéfices, avec 4,8% de rentabilité depuis le début de l'année, selon les données publiées à fin de la semaine dernière.

Tous les autres fonds de ce type ont perdu 15% en moyenne, et la perte la plus grande s'est élevée à 28%. Les pourparlers entre la Grèce et ses créanciers ayant traîné en longueur, ainsi que le contrôle des capitaux ont provoqué la crainte d'une sortie du pays de la zone euro. Cette crainte a provoqué une baisse de 18% de l'index général de la bourse d'Athènes.

Vasileos Antoniados, qui gère ce fonds d'investissements, explique ce succès par son non intérêt envers les actions de banques et d'entreprises qui s'occupent de produits à court terme. D'après ses propos, il préfère les entreprises à forte rentabilité, ayant des perspectives de développement, un niveau élevé de fonds propres et un faible endettement.

Les actions de l'entreprise pétrolière Hellenic Petroleum, de la bourse Hellenic Exchanges et de la corporation industrielle Mytilineos Holdings occupent la part essentielle parmi les actions de ce fonds. Depuis le début de l'année, les actions de ces entreprises ont augmenté à 9% en moyenne.

Depuis le début de l'année, les actions des banques grecques ont chuté de 69%, et celles des entreprises orientées vers le secteur de consommation, de 10%. Selon l'agence Bloomberg, les fonds qui travaillaient surtout dans ces secteurs ont subi les pertes les plus importantes.

Dossier:
La crise financière en Grèce (237)

Lire aussi:

La Grèce adopte son 3ème plan d'aide
Athènes et ses créanciers concluent un nouvel accord
Londres assuré de ne pas risquer de pertes sur le prêt à la Grèce
Varoufakis: l’Espagne risque de devenir une nouvelle Grèce
Tags:
bourse, crise grecque, investissements, banques, Hellenic Petroleum, Vasileos Antoniados, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook