International
URL courte
La crise financière en Grèce (237)
5214
S'abonner

Les créanciers de la Grèce estiment que la somme demandée par le gouvernement grec le 12 juillet dernier ne correspond pas aux besoins réels du pays.

Les besoin de financement de la Grèce se sont avérés supérieurs de 6,2 milliards d'euros à la somme initialement prévue, a rapporté le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung.

Selon le journal, les créanciers estiment que le gouvernement grec aura besoin de 92 milliards d'euros. Cette somme excède considérablement le montant fixé dans la déclaration du sommet de la zone euro du 12 juillet, où il s'agissait d'accorder des aides financières de 82 à 86 milliards d'euros.

Le 19 août, les députés du Bundestag (parlement allemand, ndlr) se prononceront sur le troisième paquet d'aide financière pour la Grèce. Selon certains experts, la majorité des députés voteront pour le programme d'aide. Ils ignorent toutefois combien de députés des principaux partis s'opposeront au troisième paquet.

Grèce: les députés grecs votent le plan d'aide
© REUTERS / Christian Hartmann
Il est à noter qu'en juillet, 60 parlementaires des partis CDU/CSU (l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne et l'Union chrétienne-sociale en Bavière) ont voté contre les négociations des créanciers avec la Grèce.

Le 11 août, les autorités grecques sont tombées d'accord avec les créanciers internationaux sur les conditions du nouveau programme d'aide financière.

Cet accord permettra à la Grèce de rester dans la zone euro et d'éviter un défaut de paiement. Le pays recevra une nouvelle aide de 86 milliards d'euros en s'engageant à rembourser un prêt de trois milliards d'euros à la Banque centrale européenne avant le 20 août prochain.

 

Dossier:
La crise financière en Grèce (237)

Lire aussi:

Grèce: tous les fonds d'investissement perdent de l'argent, sauf un
Grèce: la BCE donne le feu vert à l'ouverture de la Bourse
La Grèce réalise des versements à la BCE et au FMI
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
vote, aide financière, crise grecque, accord, Bundestag, Athènes, Bruxelles, Berlin, Europe, Grèce, Belgique, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook