Ecoutez Radio Sputnik
    Palais de la Nation, Bruxelles, Belgique

    Belgique: menaces de mort contre le secrétaire d'Etat à l'Asile

    © Wikipedia/ Oakenchips
    International
    URL courte
    3104

    Des menaces de mort ont été envoyées au secrétaire d'Etat belge à l'Asile et la Migration Theo Francken le week-end dernier, indique le journal flamand Het Laatste Nieuws.

    Une lettre envoyée à Theo Francken exprimait le désir de l’expéditeur de placer "une grenade dans la bouche" du secrétaire d'Etat. Cette menace fait suite à la décision d'ouvrir de nouvelles places d'accueil pour les demandeurs d'asile. "Tu vas donner de l'argent à tous ces migrants alors qu'il y a tellement de chômage", indique l'auteur du message.

    M. Francken a porté plainte auprès de la police. Le secrétaire d’Etat avait déjà été visé par des menaces en octobre 2014. Par la suite, la police locale avait renforcé les contrôles.

    En juillet 2015, après avoir fermé 2.000 places de centres d’accueil, le secrétaire d’État a été critiqué pour ses arguments. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision flamande VTM, il a expliqué que beaucoup d’immigrés "paient souvent plus de 10.000 euros" pour venir en Europe. "Il est donc naïf de dire qu'ils n'ont pas 50 euros pour payer une chambre d'hôtel". M. Francken a même ajouté que ces demandeurs d'asile pourraient même profiter de leur famille ou de connaissances qui habitent déjà en Belgique parce qu'"il nous arrive d'avoir beaucoup de personnes de la même origine".

    En août, le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration a été contraint de prendre une décision contraire. Afin de trouver en urgence 2.700 places pour les demandeurs d’asile, il a réquisitionné certaines casernes.

    En Belgique, le nombre de migrants clandestins a atteint, en juillet, 2.900 personnes, soit deux fois plus qu’en juillet 2014.

    Lire aussi:

    Crise : vague de migration du travail en Chine (journal)
    L'immigration, préoccupation numéro un des Européens
    Soros fustige la politique d'immigration de l'UE
    Politique d'immigration: l'Allemagne s'enflamme
    Belgique: le parlement vote la reconnaissance du génocide arménien
    Agriculteurs en colère: après la France, la Belgique
    Tags:
    menaces, immigration, immigration clandestine, migrants, Theo Francken, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik