Ecoutez Radio Sputnik
    La présidente brésilienne Dilma Rousseff

    Les manifestations au Brésil, ou l'arbre qui cache la forêt

    Host photo agency
    International
    URL courte
    46234

    Dimanche dernier, une série d'actions contre la politique de la présidente brésilienne Dilma Rousseff a eu lieu dans plusieurs villes du pays.

    Selon les données préalables de la police, 866.000 personnes ont participé aux manifestations. Les experts estiment que ces récentes manifestations politiques doivent être considérées de différents points de vue.

    Katia Abreu, ministre brésilienne de l'Agriculture, lors de sa visite à Moscou, 2015
    Priscilla Mendes/Ministério da Agricultura

    "Il faut regarder la forêt entière, et pas seulement les arbres et les feuilles. Ce qui se passe, ce sont les conséquences des soi-disant "20 années d'or" dans l'histoire contemporaine brésilienne, la période entre 1992 et 2012", estime Antonio Guelis, l'enseignant à l'Ecole de l'administration du Fonds Getulio Vargas (FGV) à Sao Paolo, dans une interview pour Sputnik.

    Selon l'expert, le Brésil a vu émerger une conscience politique. A son avis, actuellement, le fait que des centaines de milliers de personnes soient descendues dans les rues, tout comme le fait que des millions d'autres ne les aient pas suivis, constituent en tant que tels des phénomènes très importants.

    "De plus, on ne sait pas ce que veulent les manifestants. Les manifestants veulent destituer la présidente, mais qui veulent-ils mettre à la place? Si c'est le vice-président Michel Temer, qu'est-ce que changera alors pour le Brésil? Et si on organise soudainement des élections, est-ce que ce sera lui qui gagnera? Le Brésil subit une crise psychologique", a indiqué M.Guelis.

    Lire aussi:

    Fusée Cyclone: le Brésil résilie son contrat avec l'Ukraine
    NSA: le Brésil toujours sur écoute
    Le Brésil ratifie des accords de coopération militaire avec les USA
    Relations Brésil-USA: un baiser empoisonné de Washington?
    Tags:
    São Paulo, manifestation, Dilma Rousseff, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik