Ecoutez Radio Sputnik
    Le président français François Hollande, le président ukrainien Piotr Porochenko et la chancelière allemande Angela Merkel, Minsk, 11 février 2015

    Porochenko, Hollande et Merkel évoqueront le règlement ukrainien

    © AFP 2019 Maxim Malinovsky
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    46334

    Une rencontre de trois dirigeants se tiendra à Berlin lundi 24 août.

    Le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel rencontreront lundi prochain à Berlin le président ukrainien Petro Porochenko pour évoquer la situation en Ukraine, a annoncé mardi à Paris le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

    M.Fabius a précisé lors d'un point de presse que l'objectif de la rencontre était de désamorcer une nouvelle escalade du conflit dans l'est de l'Ukraine.

    Cette information a été confirmée par une source diplomatique ukrainienne, selon laquelle Piotr Porochenko se rendra à Berlin "à l'issue des célébrations du Jour de l'indépendance de l'Ukraine". L'interlocuteur de l'agence a également ajouté que les négociations entre les trois dirigeants se tiendraient à l'initiative du président ukrainien.

    Auparavant, le président russe Vladimir Poutine a annoncé à Sébastopol que l'escalade de la situation dans le Donbass avait été provoquée par les autorités de Kiev.

    "Les insurgés ont proposé de retirer tout matériel militaire d'un calibre de moins de 100 mm. Malheureusement, l'autre partie prenante (du conflit, ndlr) ne l'a pas fait. Au contraire, selon les données dont nous disposons, l'armée ukrainienne est en train d'y concentrer ses détachements équipés de matériel militaire", a fait remarquer le président russe.

    "+Minsk 2+ n'a pas d'alternative. La paix triomphera finalement. Notre objectif est de minimiser les pertes", a rajouté M.Poutine.

    L'escalade de la situation dans le Donbass a été constatée la semaine passée. Durant le weekend, les frappes se sont intensifiées.

    Les autorités de la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR) affirment que les régions de Donetsk, de Gorlovka, de Telmanovo, ainsi que Sartana et Lébédinsky (banlieues de la ville de Marioupol contrôlées par l'Ukraine, ndlr) ont été bombardées.

    Les autorités de Kiev ont pour leur part annoncé que Sartana avait été pilonnée par les insurgés de la DNR, tout en affirmant que ces derniers auraient tenté de pénétrer dans la ville de Lébédinsky.

    Les deux parties prenantes ont annoncés la mort de plusieurs civils suite aux frappes.

    Kiev mène depuis le 15 avril 2014 une opération militaire d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch en février 2014. Selon un rapport de l'Onu, le conflit ukrainien a fait presque 7.000 morts et 17.087 blessés. Plus de 2,3 millions d'Ukrainiens sont réfugiés. Au total, près de 5 millions d'habitants de la région sont touchés par le conflit.

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Média allemand: l'accord tacite entre l'Occident et Moscou sur l'Ukraine
    Pays-Bas: bientôt un référendum sur l'Ukraine?
    Poutine prédit à l'Ukraine et à la Russie un "avenir commun"
    Une série de nuits de violences à Romans-sur-Isère: caillassage et jets de cocktails Molotov contre la police
    Tags:
    escalade, relations diplomatiques, accords de Minsk II, crise en Ukraine, accord, conflit ukrainien, accords de Minsk, victimes, négociations, guerre, armements, Laurent Fabius, Petro Porochenko, François Hollande, Angela Merkel, Minsk, Berlin, Kiev, Donbass, Europe, Donetsk, Paris, France, Ukraine, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik