International
URL courte
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
21471
S'abonner

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) envisage d'ouvrir une enquête contre Hillary Clinton soupçonnée d'avoir violé les lois fédérales en utilisant son adresse électronique personnelle pour échanger des messages professionnels à l'époque où elle dirigeait la diplomatie américaine.

Une menace d'enquête pénale pèse sur l'ancienne "première dame" et ex-secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton qui brigue actuellement l'investiture démocrate.

La National Public Radio (NPR) a annoncé jeudi que "la possibilité d'une enquête pénale formelle était envisagée" et que cette enquête "pourrait prochainement être ouverte".

La chaîne Al-Jazeera America confirme cette information et souligne que le FBI "considère l'affaire Clinton comme faisant l'objet d'une enquête pénale potentielle". Mieux, "des dizaines d'agents d'instruction fédéraux sont déjà associés à cette procédure", ajoute Al-Jazeera.

Hillary Clinton risque d'être accusée d'avoir violé les lois fédérales à l'époque où elle dirigeait le département d'Etat américain. Il s'agit pour le moment d'établir s'il y a eu des fuites d'informations secrètes suite à l'utilisation par Hillary Clinton de son adresse électronique personnelle pour l'envoi de messages professionnels. Le serveur qui hébergeait sa boîte à lettre internet est déjà transmis aux autorités compétentes.

Mme Clinton affirme pour sa part n'avoir jamais envoyé ni reçu de messages secrets en utilisant son adresse électronique personnelle. Cependant, son état-major électoral a reconnu mercredi que le serveur saisi par le FBI contenait des courriels secrets.

Hillary Clinton demeure la favorite de la course à l'investiture démocrate, même si le scandale lié aux messages électroniques n'a pas tardé à plomber sa réputation.

Dossier:
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

Lire aussi:

Qui est Hillary Clinton?
Les républicains et WikiLeaks déclarent la guerre à Hillary Clinton
Les e-mails d'Hillary Clinton jettent la lumière sur le dossier libyen
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
fuites, courriel, Département d'Etat des Etats-Unis, FBI, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook