Ecoutez Radio Sputnik
    Postes de contrôle nord-coréens (en haut) et sud-coréens (en bas)

    La Corée du Nord met les troupes en état d'alerte renforcée

    © AFP 2019 Jung Yeon-Je
    International
    URL courte
    Relations entre les deux Corées (60)
    9236

    Le numéro un nord-coréen a émis cet ordre suite à un échange de tirs entre Pyongyang et Séoul, qui a placé son armée en état d'alerte maximum.

    Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a ordonné vendredi à ses troupes d'être prêtes au combat à partir de 17h00 locales (09h00 UTC), ont annoncé la radio centrale nord-coréenne et l'agence nord-coréenne KCNA.

    "Le chef suprême des armées Kim Jong-un a ordonné aux unités militaires d'être prêtes au combat à partir du 21 août à 17 heures en vue de lancer une offensive tactique et des hostilités sur la première ligne de front", a indiqué la radio nord-coreénne.

    Le numéro un nord-coréen a émis cet ordre à l'issue d'une réunion du Comité militaire central du Parti de travail de Corée et suite à un échange de tirs entre Pyongyang et Séoul, qui a placé son armée en état d'alerte maximum.

    Le Nord et le Sud ont échangé jeudi des frappes d'artillerie pour la première fois depuis l'incident de l'île Yeonpyeong en 2010. Pyongyang a attaqué des haut-parleurs de propagande sud-coréens installés le long de la frontière commune, remis en service par Séoul après une pause de onze ans. Pyongyang a menacé de lancer une guerre si Séoul n'arrête pas sa guerre de propagande.

    Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, la Corée du Nord a déployé des missiles balistiques à courte et moyenne portée près de la frontière avec la Corée du Sud. "Le Nord déploie des missiles Scud près de Wonsan et des missiles Rodong dans la province de Pyongan-namdo", a indiqué Yonhap se référant à une source au sein du gouvernement sud-coréen.

    Pyongyang possède des missiles Scud-B d'une portée de 300 km, Scud-C d'une portée de 500 km, Scud-D (700 km) et Scud-ER (une version de Scud-D d'après les Etats-Unis et la Corée du Sud).

    Selon un rapport de l'institut USA-Corée de la John Hopkins School of Advanced International Studies de Washington, la Corée du Nord disposerait également d'un millier de missiles balistiques capables d'atteindre le Japon, entre autres des missiles Rodong d'une portée de 1,2 à 1,5 km. 

    La Corée du Nord peut également tirer des missiles de classe Taepodong capables d'atteindre les Etats-Unis. Mais selon les experts américains, l'existence de ces missiles est plutôt un instrument politique, puisque ces armes sont assez vulnérables face aux systèmes antimissiles.

    Dossier:
    Relations entre les deux Corées (60)

    Lire aussi:

    La Corée du Nord se prépare à une guerre
    Séoul teste un missile capable de frapper tout endroit en Corée du Nord
    Corée du Nord: Kim Jong-un inspecte des unités militaires
    Tags:
    état d'alerte renforcé, armée, guerre, Taepodong, Rodong, Scud-ER, Scud-D, Scud-C, Scud-B, Kim Jong-un, Wonsan, Séoul, Pyongyang, Corée du Sud, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik