Ecoutez Radio Sputnik
    Flagge der Terrorgruppierung Islamischer Staat

    Washington affirme avoir éliminé le N°2 de l’Etat islamique

    © Photo. Screenshot
    International
    URL courte
    2083
    S'abonner

    Le numéro deux du groupe Etat islamique (EI) a été tué mardi par un drone américain près de Mossoul, en Irak, a indiqué la Maison Blanche vendredi.

    Fadhil Ahmad al-Hayali, également connu sous le nom de Hajji Mutaz, a été tué alors qu'il se trouvait dans un véhicule avec un autre responsable de l'organisation djihadiste, a indiqué l'exécutif américain cité par l’AFP, précisant qu'il était l'un des principaux coordinateurs des transferts d'armes, d'explosifs, de véhicules et d'individus entre l'Irak et la Syrie.

    Sa mort "aura un impact réel sur les opérations de l'EI, sachant que son influence s'étendait sur les finances, les médias, les opérations et la logistique de l'EI", a souligné Ned Price, porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain.

    La Maison Blanche, qui le présente comme "le principal adjoint" du chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi, a ajouté qu'il était en charge des opérations de l'EI en Irak "où il a joué un rôle clé dans l'organisation des opérations au cours des deux années écoulées", en particulier lors de l'offensive de l'EI sur Mossoul en juin 2014.

    Il convient toutefois de noter que ce n’est pas la première fois que sa mort est annoncée.

    L'EI s'est emparé de Mossoul, la deuxième ville d'Irak, au début de son offensive fulgurante lancée dans le nord du pays en juin 2014.

    Lire aussi:

    Etat islamique: Moscou expose son plan de lutte
    Tchétchénie: elles arnaquent les recruteurs de l'Etat islamique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik