International
URL courte
Crise migratoire (789)
46556
S'abonner

Le "printemps arabe" devient l'"automne arabe" pour l'Europe occidentale, selon un diplomate russe.

L'afflux massif de migrants depuis le Proche-Orient peut être baptisé de "l'automne arabe" qui arrive dans les pays qui ont provoqué le "printemps arabe", estime l'ambassadeur russe  en Serbie, Alexandre Tchepourine.

"Nous savons qui a causé ce massif afflux de migrants.  Le "printemps arabe", les bombardements, des millions de morts, tout cela retombe par ricochet sur les pays d'origine", a indiqué le diplomate.

Il a par ailleurs constaté que quoique la Serbie n'eût pas participé aux frappes aériennes, ce pays faisant face à l'énorme afflux de migrants, était devenu victime des actions des autres Etats.

Depuis début août, la Serbie a officiellement enregistré 23.000 migrants, leur nombre  porté à 90.000 personnes cette année. Belgrade a organisé deux centres temporaires de transit de migrants près de la frontière serbo-hongroise.

Selon le diplomate russe, "on doit faire preuve de maximum d'humanisme envers les migrants" et à cet égard un centre humanitaire russo-serbe fait beaucoup de choses.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Suède: la popularité de l'extrême-droite en hausse suite à l'afflux de migrants
Méditerranée: les garde-côtes italiens au secours de 3.000 migrants
Des milliers de migrants pénètrent en force en Macédoine
Crise des migrants: la Riviera Française sous haute tension
Tags:
migrants, Serbie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook