International
URL courte
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
2013
S'abonner

Avant la présidentielle prévue pour novembre 2016 aux Etats Unis, les candidats américains font tout leur possible pour se faire connaître de leurs électeurs potentiels.

Préoccupés par leur sort, les candidats américains, 16 hommes et une femme, ont décidé de lancer une campagne électorale un peu à l'avance — à 450 jours de l'élection présidentielle. A l'heure actuelle, chacun d'entre eux poursuit le même but: se faire remarquer à tout prix.

Pour y réussir, il ne suffit pas d'élaborer un programme et de déployer une campagne électorale bien ingénieuse. Comme le montre l'expérience, il faut miser sur l'originalité pour se démarquer.

De nombreux candidats souhaitent établir un contact direct avec leur électorat, et utilisent ainsi une caméra vidéo pour montrer leurs talents à leur audience bien curieuse. Voici trois méthodes déployées dans cette course à l'investiture républicaine.

Ted Cruz, représentant du Texas, essaie de se distinguer par ses talents culinaires.

De son côté, Lindsey Graham, sénateur républicain de Caroline du Sud, n'a pas hésité à vouloir faire encore plus original que Donald Trump, qui avait rendu public son numéro de téléphone portable.

Le sénateur du Kentucky Rand Paul, pour sa part, est à la recherche de la meilleure façon de détricoter une loi volumineuse et complexe.

Pour le moment, trois personnes occupent le leadership de la course préélectorale. Donald Trump, grâce ou malgré ses propos corrosifs, occupe la première place dans les intentions de vote. La deuxième place est représentée par la personnalité contradictoire de Jeb Bush, et le gouverneur conservateur Scott Walker clôt le trio.

Les autres candidats n'ont pas atteint la barre des 10% dans les intentions de vote.

Dossier:
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

Lire aussi:

USA: la popularité du candidat républicain Donald Trump monte en flèche
Présidentielle US: des Waffen-SS s’invitent dans la campagne de Donald Trump
USA: un candidat à la présidence plaide pour une normalisation avec la Russie
Tags:
Donald Trump, Lindsey Graham, Ted Cruz, Rand Paul, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook